•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-entraîneur d'haltérophilie René Bellemarre inscrit au registre des délinquants sexuels

Un homme sourit à la caméra devant une salle du palais de justice de La Sarre.
René Bellemare recevra finalement sa sentence en 2019. Photo: Radio-Canada / Lise Millette
Jean-Marc Belzile

L'ex-entraîneur d'haltérophilie René Bellemarre a reçu une peine de 30 jours à purger dans la collectivité ainsi qu'une probation de 2 ans en plus de voir son nom inscrit à vie au registre des délinquants sexuels. Il devra également faire 125 heures de travaux communautaires.

Le juge Marc Grimard arrive à la conclusion que la peine minimale d'un an prévu au Code criminel pour attouchements sexuels sur une personne d'âge mineur est exagérément disproportionnée dans le cas de René Bellemarre.

Le juge a ainsi accepté la requête du défendeur afin que la peine minimale prévue soit inconstitutionnelle selon cette charte.

Sa sentence a été rendue au palais de justice de La Sarre en lien avec des attouchements sexuels sur une victime de moins de 16 ans.

Comme facteurs atténuants, le juge a considéré le fait que M. Bellemarre n'avait pas d'antécédents, qu'il n'y a pas eu de violence physique, pas de menaces et que la médiatisation du dossier diminue le risque de récidive.

L'avocat de René Bellemarre, François-Michel Gagnon, assure que lui et son client sont très satisfaits du jugement.

Un avocat pose dans un palais de justice.Me François-Michel Gagnon représentait René Bellemarre. Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Les articles 151 et 153 du Code criminel dont M. Bellemarre a été reconnu coupable sont des infractions avec un spectre de geste énorme, ça peut aller d'un simple toucher à des agressions complètes avec des rapports complets, donc il a retenu qu'il s'agissait de "becs secs" pour reprendre l'expression du juge, donc dans les gestes les moins graves pouvant être imaginés dans ce genre d'infractions.

Les faits reprochés à M. Bellemarre sont des baisers sur la bouche qu'il a donnés à une athlète âgée de moins de 16 ans à au moins 2 reprises.

Dans ses conditions à respecter, M. Bellemarre ne peut pas entrer en communication avec la victime et avec les membres de sa famille. La victime était visiblement déçue de la sentence.

La procureure au DPCP, Me Joanie Marion, affirme quant à elle que la sentence lui semble correcte en termes de droit.

Nous on représente l'État, on n'a pas de clients à proprement parler, c'est certain que j'étais avec la plaignante puisqu'elle est impliquée dans le dossier, mais je ne suis pas sa représentante, donc aujourd'hui, moi ce qu'il faut que j'évalue, c'est est-ce que cette décision en droit est correcte et est soutenue par les principes et le juge a bien motivé sa décision.

René Bellemarre pourra-t-il entraîner à nouveau?

Depuis le début du processus judiciaire, René Bellemarre a perdu toutes ses sources de revenus.

Il a notamment perdu son droit d'être entraîneur au sein de la Fédération d'haltérophilie du Québec. Son avocat, François-Michel Gagnon, n'était pas en mesure de dire si son client pourra être entraîneur à nouveau.

Je n'ai pas les critères de la Fédération d'haltérophilie du Québec. Il n'a pas d'interdiction de se trouver en présence de mineurs, mais est-ce qu'ils vont refuser qu'il récupère ses cartes? Je ne sais pas, je ne peux pas me prononcer là-dessus.

Il a été impossible de joindre la Fédération d'haltérophilie du Québec jeudi.

M. Bellemarre, infirmier de formation, a aussi été reconnu coupable de ne pas avoir respecté le code de déontologie de l'Ordre des infirmiers et infirmières du Québec, mais n'a toujours pas reçu sa sentence.

En septembre 2016, la Croix-Rouge lui avait aussi retiré ses certifications de formateur en RCR. L'organisation nous a d'ailleurs assuré qu'à la suite de sa condamnation, cette suspension est maintenant à vie.

René Bellemarre n'a pas souhaité donner d'entrevue à Radio-Canada.

Abitibi–Témiscamingue

Haltérophilie