•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie de traversiers ontarienne poursuit le gouvernement canadien après la destruction d’un pont-jetée

On voit un ponton sur l'eau dont les barrières sont toutes déformées pas de gros morceaux de glace.

Les dommages causés par des morceaux de glace de la rivière St.Clair sur les installations du traversier Bluewater entre Sombra et le Michigan s'élèveraient à des millions de dollars selon les propriétaires.

Photo : Morgan Dalgety

Radio-Canada

Une entreprise familiale qui exploite un service de traversier international près de Sarnia, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, poursuit le gouvernement canadien, la Garde côtière canadienne et plusieurs compagnies maritimes américaines pour six millions de dollars après la destruction d'un pont-jetée.

Cela fait 60 ans que les bateaux de Bluewater Ferry font traverser la rivière Sainte-Claire à des travailleurs et des touristes entre Sombra en Ontario et Marine City au Michigan.

Selon la poursuite déposée à la Cour supérieure de justice de Sarnia mercredi par les propriétaires de la compagnie, les quais et des installations ont été gravement endommagés le 11 janvier 2018 par de la glace poussée par un navire de la Garde côtière.

Dans le document, ils déclarent que le NGCC Samuel Risley se déplaçait à une vitesse excessive étant donné les conditions de la glace et que le brise-glace naviguait dans des conditions qu’il savait ou aurait dû savoir susceptibles de causer des dommages matériels.

Le bureau du procureur général du Canada et les compagnies maritimes désignées n'ont pas commenté le dossier.

Dans un courriel de Pêches et Océans Canada, un porte-parole indique que le ministère ne peut pas faire de commentaires parce que l'affaire est devant les tribunaux.

Des pertes économiques majeures

Les propriétaires évaluent à des milliers de dollars les pertes annuelles de son entreprise depuis l’incident.

Le service de traversier, qui effectue environ 10 000 voyages par année selon la déclaration de sinistre, n'a pas fonctionné depuis tout comme le magasin hors taxes qui a également cessé ses activités.

Ils estiment par ailleurs que les coûts de réparation du pont-jetée dépasseront trois millions de dollars, ce qui comprend l'enlèvement du pont-jetée endommagé et l'installation d'un nouveau pont vers l'île où se trouve le terminal.

Aucune de ces allégations n'a été prouvée devant les tribunaux.

Windsor

Justice et faits divers