•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités s’attendent à des inondations aussi fortes qu’en 2017

Eau du lac Saint-Pierre dans les arbres, avec un bout de route

Plusieurs riverains de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont encore en tête le cauchemar vécu en 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La pluie et la hausse des températures prévues cette fin de semaine pourraient causer des inondations en Mauricie et au Centre-du-Québec dans les prochains jours. La Sécurité civile s'attend à ce que les niveaux d'eau atteignent ceux de 2017, un printemps qui avait été le théâtre de fortes inondations.

Jusqu’à 70 millimètres sont attendus en Mauricie d’ici samedi après-midi et jusqu’à 40 millimètres au Centre-du-Québec, selon les prévisions d’Environnement Canada.

Le lac Saint-Pierre et la rivière Saint-Maurice sont particulièrement sous surveillance.

Vagues et lampadaires

L'eau a déjà commencé à envahir des terrains dans le secteur Pointe-du-Lac, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Le niveau du lac risque de dépasser celui atteint en 2017, selon le porte-parole de la Sécurité civile en Mauricie et au Centre-du-Québec, Bernard Létourneau.

En 2017, le niveau le plus haut qu’on a constaté est 3,54 mètres. On s’attend à s’approcher du 3,9 mètres d’ici lundi ou mardi, dit-il.

Les cours d’eau sont encore capables de prendre un peu d’eau, mais ils ne seront pas en mesure de prendre tout ce qui va tomber en fin de semaine.

Bernard Létourneau, porte-parole de la Sécurité civile en Mauricie et au Centre-du-Québec

La Sécurité civile affirme que le risque d’embâcle est toutefois presque nul sur les rivières Saint-François et Nicolet parce qu’il y a moins de glace.

Dans plusieurs municipalités de la région, les résidents ont commencé à empiler les sacs de sable avec en tête le cauchemar vécu en 2017.

Sacs de sable autour d'une maison près du fleuve

Des résidents ont commencé à empiler les sacs de sable à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Selon Bernard Létourneau, trois facteurs contribuent au risque d’inondations dans les prochains jours :

  • la grande quantité de pluie prévue d’ici samedi midi;
  • la hausse des températures dimanche et lundi qui accélèrera la fonte de la neige;
  • la période de grandes marées dans le fleuve Saint-Laurent.

Les inondations pourraient être aussi fortes qu’il y a deux ans, mais ce ne serait pas aussi long qu’en 2017, selon le porte-parole.

Les municipalités se préparent

Trois-Rivières et Nicolet se préparent en vue de vivre des inondations aussi intenses qu’en 2017.

À Trois-Rivières, des pompiers sillonnent les secteurs les plus à risque pour surveiller l’évolution de la situation.

Des sacs de sable pour protéger les résidences à risque seront offerts dans différents points de service. Les citoyens des secteurs de la rue du Héron-Bleu, de la rue des Terrasses-du-Fleuve, du chemin de l’île-Saint-Eugène et de la rue du Pont sont ciblés.

Sacs de sable dans la rue, à Trois-Rivières

Des sacs de sable sont mis à la disposition des riverains.

Photo : Radio-Canada

Des employés municipaux distribuent du matériel d’information sur les digues de sable et les actions à prioriser en cas d’inondation.

À Nicolet, plus de 1500 sacs de sable ont été confectionnés par les pompiers mercredi soir.

Jusqu’à vendredi, une quarantaine d’aspirants policiers de l’École nationale de police du Québec (ENPQ) vont prêter main-forte aux équipes de la ville afin de distribuer environ 5000 sacs aux riverains.

La sécurité civile de la municipalité aménage le centre d’hébergement qui pourrait servir aux sinistrés en cas de besoin.

La Ville de Louiseville a pour sa part mis du sable et des sacs à la disposition des citoyens sur le chemin du Lac-Saint-Pierre Ouest.

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques