•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revitalisation de la rue Wellington Sud : Espace Centro approuvé de façon unanime

Le projet Espace Centro
Le projet Espace Centro Photo: EXP-Groupe Custeau
Radio-Canada

C'est à l'unanimité que le projet Espace Centro, du consortium EXP-Custeau, a été approuvé mercredi soir par le conseil municipal de Sherbrooke. Le projet représente un investissement de 75 millions de dollars, dont 25 millions de la Ville de Sherbrooke.

Espace Centro consiste principalement en deux bâtiments, un de dix étages et un second de six étages, reliés par une passerelle de verre. La première tour comprendra des locaux destinés aux entreprises du savoir et de l’innovation, de même qu’une soixantaine d’unités d’habitation. La deuxième tour servira principalement aux organismes publics et parapublics, ainsi qu’à l’entrepreneuriat.

Une place publique de plus de 42 600 pieds carrés visant à accueillir des événements communautaires et culturels sera également aménagée et représentera 60 % de l’Espace Centro. Un nouveau stationnement étagé de 715 cases, auquel on pourra accéder par les rues du Dépôt et Wellington Sud, sera aussi aménagé. Certaines cases seront consacrées uniquement au stationnement de courte durée, et d’autres au stationnement à long terme.

Espace Centro à partir de la rue Wellington Sud.Espace Centro à partir de la rue Wellington Sud Photo : EXP-Groupe Custeau

Une centaine de personnes s’étaient déplacées pour assister à la présentation du projet de revitalisation du secteur de la rue Wellington Sud, considéré comme une zone d’intervention prioritaire. Parmi elles, de nombreux entrepreneurs et commerçants qui ont exprimé leur excitation face au projet.

Naturellement, j’étais très déçu l’an dernier quand le projet a avorté. Je m’étais déjà engagé dans des investissements majeurs dans mon restaurant. Aujourd’hui, je suis vraiment très, très heureux, a souligné Alexandre Côté, propriétaire du Pizzicato.

C’est tout un projet qui vient de nous être présenté. Un projet qui va avoir un impact majeur sur le secteur, sur le centre-ville. On est très chanceux d’avoir un projet de cette envergure après Well Inc., a également mentionné Alexandre Hurtubise, de la Maison du cinéma.

Le projet proposé par le consortium est celui ayant obtenu le meilleur pointage lors de l’évaluation par un comité de sélection, qui devait choisir entre trois propositions déposées auprès du conseil. Le projet s’est particulièrement distingué par son alliance jugée crédible et efficace, son expertise dans les projets de grande envergure, son équipe expérimentée, son respect des exigences de superficie et de densité pour le projet, l’originalité architecturale du projet, la mixité des usages et une occupation dès le jour un par 200 employées d’EXP.

14 mois d’attente pour une nouvelle mouture… pas si différente

Espace Centro présente peu de différences avec la première mouture du projet Well Inc., également présenté en 2017 par le Groupe Custeau. Ce dernier avait retiré son offre en février 2018, lorsque l’entente d’exclusivité était venue à échéance.

Le président du Groupe Custeau, Charles Custeau, admet que le projet présenté est très similaire, mais qu’il a été bonifié par la venue du partenaire EXP ayant une expérience en ingénierie. 

Cela nous a permis de bonifier techniquement le projet. Il y a des critères exigés par la Ville qui nous ont aussi permis de bonifier le projet.

Le concept est assez similaire. On pense qu’on avait un projet gagnant et fort intéressant, il y a 14 mois. On est convaincu que, 14 mois plus tard, notre projet est encore fort intéressant.

Charles Custeau, président du Groupe Custeau

Certains conseillers municipaux n’ont pas manqué de souligner ce délai de 14 mois pour finalement revenir à la case départ. Malgré cette amertume, la conseillère municipale Danielle Berthold a soutenu qu’il fallait aller de l’avant et arrêter de faire du surplace.

C’est vrai que, 14 mois, c’est démotivant. Avons-nous perdu 14 mois? Dans un sens oui, mais on a su se mobiliser. Même si le projet a beaucoup de similitudes avec la première mouture, je suis sûre que les parties impliquées pourront travailler à trouver un projet porteur.

Danielle Berthold, conseillère municipale du district de Desranleau
Présentation d'Espace Centro à l'hôtel de ville de SherbrookePrésentation d'Espace Centro à l'hôtel de ville de Sherbrooke Photo : Radio-Canada

La conseillère Evelyne Beaudin a toutefois exprimé quelques réserves à l'égard du projet. Bien qu’elle appuie Espace Centro, elle estime que le projet nécessite quelques bonifications et espère que ses recommandations seront entendues.

J’aurais voulu voir du logement social en raison du besoin criant dans le secteur, a-t-elle notamment donné comme exemple. Au prix d’une case de stationnement, alors que la consultation entourant la politique sur le stationnement a démontré que certains sont sous-utilisés. Peuvent-ils être évolutifs?

La Ville a précisé que, dès la signature de l’entente d’exclusivité, prévue en mai, toutes les parties concernées travailleront de concert pour bonifier le projet et arriver à une mouture finale en décembre. Des soirées d’information auront également lieu auprès de la population, auxquelles les citoyens pourront suggérer des modifications. Charles Custeau se montre disposé à apporter des changements à Espace Centro, mais dans la mesure du possible.

Entendre [les suggestions], c’est 100 %. Dans la réalisation, il y a une question de faisabilité. Il faut qu’économiquement ce soit faisable, et techniquement aussi. On est ouvert à toutes suggestions, mais certaines ne pourront pas se faire.

Charles Custeau, président du Groupe Custeau
Espace Centro vu de la rue du DépôtEspace Centro vu de la rue du Dépôt Photo : EXP-Groupe Custeau

Un projet rassembleur?

L’absence d’appel d’offres, lors du projet Well Inc., avait particulièrement échaudé des conseillers et mené à des dissidences importantes au sein du conseil municipal. Cette fois-ci, la plupart des conseillers municipaux ont tenu à souligner la rigueur du processus de sélection, qui a été décrit en détail par Me Line Chabot.

On ne peut pas le mettre en doute, a admis le conseiller municipal Vincent Boutin. Je suis rassuré.

Ce qui m’emballe cette fois-ci, c’est que l’ordre chronologique et démocratique a été respecté. Des rencontres du comité de revitalisation, des rencontres du comité consultatif, un appel de propositions, un comité de sélection apolitique. Je suis très content de la tournure des événements, a également souligné le conseiller municipal Paul Gingues.

Si on peut se servir de ce projet comme catalyseur, comme projet pour souder le conseil? S’il y a un dossier qui peut le faire, c’est lui.

Vincent Boutin, conseiller municipal du district des Quatres-Saisons

La construction d'Espace Centro devait commencer en 2020 et se terminer en 2022.

Estrie

Politique municipale