•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voitures électriques : la subvention de 5000 $ d'Ottawa en vigueur le 1er mai

Une voiture électrique en pleine recharge

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

On savait depuis le dépôt du quatrième budget Morneau, le 19 mars, qu'Ottawa souhaitait accélérer la transition vers des véhicules zéro émission. On sait maintenant exactement comment le gouvernement fédéral compte s'y prendre.

En mars, 300 millions de dollars ont été annoncés afin d’offrir aux Canadiens une subvention de 5000 $ pour l’achat d’un véhicule zéro émission. La date d’entrée en vigueur de la mesure n'avait toutefois pas été annoncée.

Mercredi, à Montréal, le ministre des Transports Marc Garneau a fait savoir que les subventions seront disponibles dès le 1er mai. Il a aussi précisé que les véhicules dont l’achat précède cette date ne pourront faire l’objet d’une demande.

« Pour être admissibles à l’incitatif de 5000 $, les véhicules zéro émission achetés ou loués à partir du 1er mai doivent répondre à des critères précis », a déclaré le ministre Garneau.

Trois types de véhicules sont visés par la mesure : les véhicules électriques à batterie, les véhicules à pile à hydrogène et les véhicules hybrides rechargeables dont la batterie a une portée d’au moins 15 kilowattheures (kWh).

Pour les véhicules hybrides rechargeables à plus courte portée, l’incitatif sera de 2500 $.

Pour profiter de la mesure, il doit s’agir du modèle de base. Le prix de détail suggéré par le constructeur pour un véhicule de six places ou moins doit être de moins de 45 000 $ et de moins de 55 000 $ pour les véhicules de sept places ou plus.

Les acheteurs pourront tout de même profiter de la mesure sans pour autant se procurer le modèle de base d’un véhicule de six places ou moins. « Les Canadiens pourront y ajouter des options allant jusqu’à 10 000 $ supplémentaires », a fait savoir le ministre.

Pour le moment, une vingtaine de véhicules sont admissibles à l’incitatif, a précisé M. Garneau.

Objectif 2040

Le ministre a rappelé lundi l’objectif de son gouvernement : une cible de vente pour les véhicules zéro émission au Canada de 100 % en 2040, de 30 % en 2030 et de 10 % en 2025.

Il a toutefois reconnu que c’était là un plan ambitieux. « Le taux d’utilisation des véhicules zéro émission est présentement d’à peu près 2 % », a-t-il dit.

C’est au Québec qu’il se vend actuellement le plus de voitures zéro émission au pays. La Colombie-Britannique se classe au deuxième rang.

Environnement

Économie