•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grande séduction de Patrick Scalabrini

Patrick Scalabrini est constamment à l’affût des mouvements de personnel dans le baseball professionnel.

Photo : Radio-Canada

Louis Gagné

Construire une équipe de baseball compétitive de A à Z en l'espace de quelques mois, c'est le pari un peu fou qu'a tenté de relever le gérant des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini, au cours de l'hiver.

Sur les 22 joueurs qui s’alignaient avec le club l’été dernier, seulement 5 sont de retour cette année. Cela signifie que Patrick Scalabrini a dû trouver 17 nouveaux talents pour compléter sa formation avant le début du camp d’entraînement.

Pour dénicher les perles rares, le gérant des Capitales est resté à l’affût des joueurs libérés par les organisations du baseball majeur. Il a également passé au peigne fin les différents circuits professionnels qu’on retrouve un peu partout dans les Amériques, y compris à Cuba.

« Ça fait plusieurs années que je fais ça maintenant, donc j’ai tous mes sites web, mes favoris. C’est assez rapide, à chaque jour, je fais une tournée pour voir ce qui s’est passé, autant au niveau des statistiques que des libérations et tout ça », confie Patrick Scalabrini en entrevue à Radio-Canada.

Patrick Scalabrini accorde une entrevue à Radio-Canada dans les gradins du stade Canac, à Québec.

Patrick Scalabrini, gérant des Capitales de Québec

Photo : Radio-Canada

L’expérience aidant, le gérant sait maintenant au sein de quelles ligues il a le plus de chances de recruter un joueur pouvant évoluer avec les Capitales.

C’est lorsqu’un athlète ayant des statistiques prometteuses devient disponible que le travail de dépisteur de Scalabrini peut réellement commencer.

Je vais pousser mes recherches beaucoup plus loin. Je vais essayer d’aller trouver le plus de vidéos possible des matchs.

Patrick Scalabrini, gérant des Capitales de Québec

Références demandées

En plus de regarder des vidéos des joueurs convoités, Patrick Scalabrini n’hésite pas à faire appel à ses contacts pour obtenir des renseignements pouvant l’aider dans sa décision. Il peut s’agir des coachs qu’il a côtoyés ou d’anciens coéquipiers.

« Il faut absolument que je parle à quelqu’un qui le connait personnellement pour savoir si c’est une bonne personne. C’est-tu quelqu’un qui fitterait? C’est-tu quelqu’un […] qui serait capable de venir à Québec parce que veux, veux pas, c’est une culture différente, c’est un pays différent dans la plupart des cas », explique l’homme de baseball.

Yordan Manduley complète son élan après avoir frappé une balle lors d’un match des Capitales de Québec présenté en soirée au stade Canac.

Yordan Manduley, joueur des Capitales de Québec.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Grâce aux sept championnats de la Ligue Can-Am qu’elle a remportés, l’organisation des Capitales de Québec jouit d’une excellente réputation dans le milieu du baseball indépendant. À tel point que trois joueurs évoluant avec l’équipe nationale canadienne ont décidé d’y poursuivre leur carrière la saison prochaine. Il s’agit des lanceurs Scott Richmond et Dustin Molleken, ainsi que du voltigeur Tyson Gillies.

Les trois voulaient jouer à Québec, gagner un championnat, et je sais de source sûre qu’ils ont accepté moins d’argent pour venir à Québec, pour venir jouer ensemble, ici, pour vivre ces expériences-là.

Patrick Scalabrini, gérant des Capitales de Québec
Dustin Molleken s’apprête à effectuer un lancer lors d’un match préparatoire opposant les Tigers de Detroit aux Orioles de Baltimore le 6 mars 2017 à Lakeland, en Floride.

Dustin Molleken a disputé quatre matchs avec les Tigers de Detroit en 2016.

Photo : Associated Press / John Raoux

Le gérant des Capitales demande parfois à un athlète ayant déjà joué à Québec d’appeler un joueur convoité pour le convaincre qu’il s’agit du meilleur endroit où évoluer dans la ligue.

« Ça me donne un petit avantage, parce que si le joueur est de qualité, il faut assumer qu’il y a 20 autres équipes du baseball indépendant qui l’appellent », mentionne Patrick  Scalabrini.

Le camp d’entraînement des Capitales débutera au cours des prochaines semaines.

L’équipe de Québec entamera sa saison le 17 mai en affrontant les Aigles à Trois-Rivières.

Avec les informations de Guillaume Piedboeuf

Québec

Baseball