•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soutiens-gorges pour parler de santé avec des Africaines

Des femmes africaines sourient en essayant des soutiens-gorges par-dessus leur vêtement.
Les soutiens-gorges servent de point de départ pour des discussions sur la santé avec des femmes en Afrique. Photo: Fournie par Danielle Gauthier
Radio-Canada

Des Canadiennes de la Saskatchewan emporteront environ 2000 soutiens-gorges, dans une mission en Afrique orientale où elles discuteront de la santé des femmes.

Une des membres du groupe, Danielle Gauthier, avoue être quelque peu épuisée à force d'empiler les soutiens-gorges dans des sacs de hockey. Elle en compte déjà huit dans son salon.

« On dirait qu’une équipe de hockey habite ici, plaisante-t-elle. Tout progresse bien. Nous sommes ravies. »

Les sacs de hockeys sont sur le plancher du salon de Danielle Gauthier.Agrandir l’imageHuit sacs de hockey remplis de soutiens-gorges vont partir du Canada vers la Tanzanie et l’Ouganda. Photo : Danielle Gauthier

Ces Canadiennes de Regina, en Saskatchewan, utiliseront les sous-vêtements comme points de départ pour lancer des discussions sur la santé avec des femmes de Tanzanie et d'Ouganda.

« Les soutiens-gorges sont un moyen pour inviter les participantes aux discussions sur la santé des femmes et sur l’examen des seins. Beaucoup de femmes ne savent pas comment examiner leurs seins », indique Danielle Gauthier.

Elle explique que ces sous-vêtements ont été collectés principalement par des appels sur les réseaux sociaux et par le bouche-à-oreille.

Ce ne sera pas la première mission de ce genre pour ce groupe de Canadiennes. Elles avaient déjà transporté environ 1600 soutiens-gorges lors d’un autre séjour en Afrique en 2018.

Durant ces missions, le groupe discute de plusieurs sujets, dont le diabète, la pression artérielle et la présence de masses dans les seins.

L’infirmière Jan Cibart fait partie du groupe. Elle utilise ses connaissances pour répondre aux questions des femmes qu'elles rencontrent en Afrique.

« Je ne fais que discuter de ce dont elles souhaitent parler », explique-t-elle.

Jan Cibart faisait auparavant des missions sur le VIH et le sida en Afrique subsaharienne. Par la suite, elle s’est consacrée davantage à la santé des femmes. Elle trouvait que ces femmes voulaient en apprendre plus.

« Ce sont des femmes très résilientes et dynamiques. Nous partons généralement avec un programme flexible, puis nous suivons leur direction », raconte Jan Cibart.

Jan Cibart et Danielle Gauthier souriantes sont assises au bord d’une table.Agrandir l’imageJan Cibart (à gauche) et Danielle Gauthier sont membres du groupe qui transporte des soutiens-gorges en Afrique pour parler de santé des femmes. Photo : Fournie par Danielle Gauthier

Jan Cibart dit que, en parlant avec ces femmes, elle apprend beaucoup de choses.

« C’est vraiment gratifiant de voir des changements se produire », se réjouit-elle.

Jan Cibart indique que la mission se déroulera cette année principalement en Tanzanie. Les Canadiennes s'y rendront au cours de la fin de semaine.

Avec les informations de Heidi Atter, CBC

Saskatchewan

Engagement communautaire