•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : Saint-Raymond se prépare au pire

La rivière Saint-Anne est encore couverte de glace. La pelle amphibie est déployée mercredi pour tenter de créer un canal.

La pelle amphibie était déployée mercredi sur la rivière Sainte-Anne à Saint-Raymond.

Photo : Ville de Saint-Raymond

Radio-Canada

La Ville de Saint-Raymond dans Portneuf est sur un pied d'alerte. Les autorités se préparent au pire en vue des dizaines de millimètres de pluie prévus au cours des prochains jours. Des inondations pourraient toucher près de 500 bâtiments, selon les autorités.

Le directeur général de la Ville de Saint-Raymond, François Dumont, dit se préparer au pire. Il croit que les risques que la rivière Saint-Anne sorte de son lit sont actuellement « très élevés » au centre-ville.

« On a fragilisé le couvert de glace au cours des dernières semaines avec la pelle amphibie et la pelle araignée, explique François Dumont. Tout ce qu’on pouvait faire pour briser le couvert de glace a été fait. La pelle “grenouille” est d’ailleurs au travail aujourd’hui. »

Comme en 2014

Les dernières inondations à Saint-Raymond remontent à 2014. Près de 400 résidences, commerces et immeubles avaient été touchés.

Avec les précipitations et le temps doux des prochains jours, les conditions sont semblables, selon le directeur général de la Municipalité.

On anticipe tous les scénarios. Il peut y avoir un embâcle ou il peut y avoir un débordement. On se prépare au pire.

François Dumont, directeur général de la Ville de Saint-Raymond

« Cette année, c’est la même étendue du bassin qui est vulnérable à un débordement qu'en 2014 en raison des glaces qui peuvent créer un bouchon, explique François Dumont. Les rapides en amont du centre-ville avec une forte pente font en sorte que la glace se dépose près du centre-ville sur un plateau qui s’étend sur cinq kilomètres. »

Les employés de Saint-Raymond ont tenté de créer un canal pour que les glaces ne s'accumulent pas à la hauteur du centre-ville. Les autorités disent avoir tout fait pour éviter la création d'un embâcle.

Les autorités de la Ville de Saint-Raymond disent qu’elles ont fait tout ce qui était possible en créant un canal pour éviter des inondations. Mais les précipitations à venir et le temps doux menacent tout de même la municipalité.

Photo : Ville de Saint-Raymond

Appel à la population

La Ville de Saint-Raymond invite les citoyens qui habitent au centre-ville et dans les zones à risque de préparer leurs pompes et de monter leurs meubles du sous-sol au rez-de-chaussée.

« On mobilise tout ce qu’on peut. Il y a une pelle mécanique qui a été mobilisée au centre-ville près des ponts si on a besoin de dégager des glaces », dit François Dumont.

Les autorités municipales surveillent la rivière Sainte-Anne de minute en minute. Elles s’attendent à des mouvements possibles vendredi en après-midi ou en soirée.

Le centre d’opération d’urgence de la Ville ouvrira demain. Un centre d’hébergement à l’École secondaire Louis-Jobin sera aussi mis en place. Le ministère des Transports, la Sûreté du Québec et la Croix-Rouge suivent aussi l’évolution de près.

Québec

Prévention et sécurité