•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'édifice Paul-Martin deviendra une bibliothèque d'ici la fin de l'année

Un bâtiment de pierre.
L'édifice Paul-Martin, rue Ouellette, à Windsor Photo: Radio-Canada / CBC News
Radio-Canada

La succursale centrale de la bibliothèque municipale de Windsor s'installera dans l'édifice historique Paul-Martin, au centre-ville de Windsor, d'ici la fin de l'année 2019.

Le maire de Windsor, Drew Dilkens, en a fait l'annonce mercredi matin. Il était accompagné du secrétaire parlementaire de la ministre fédérale des Services publics et de l’Approvisionnement, Steven MacKinnon.

La maire de Windsor, Drew Dilkens, devant un lutrin. L'édifice Paul-Martin accueillera temporairement la succursale centrale de la bibliothèque de Windsor. Le maire Drew Dilkens en a fait l'annonce mercredi. Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Le déménagement sera toutefois temporaire, puisque l'entente prévoit pour l'instant que la succursale centrale de la bibliothèque aura pignon sur rue au 185 Ouellette pour trois à quatre ans.

Le maire de Windsor croit que le déménagement de la bibliothèque pourrait attirer de nouveaux investissements au centre-ville et potentiellement de nouveaux locataires dans l'édifice Paul-Martin. La bibliothèque n'occupera qu'une partie du bâtiment.

Cette annonce met fin à une longue saga concernant l’avenir du bâtiment, à l’abandon depuis 2015.

Des fonctionnaires de Revenu Canada y travaillaient avant que l’édifice ne soit fermé et le bâtiment vendu à la Ville de Windsor pour une somme symbolique de 1 $.

Bâtiment en construction.Photo de la construction de l'édifice Paul-Martin, à Windsor (photographie de la Municipalité). Photo : Ville de Windsor

Jusqu’à l’élection des progressistes-conservateurs de l’Ontario, la Faculté de droit de l'Université de Windsor devait emménager dans les lieux.

Mais la promesse de financement de l’ancien gouvernement de Kathleen Wynne n'a pas survécu à la défaite des libéraux. L’Université, incapable d’assumer seule les coûts du projet, avait abandonné l’idée.

Windsor

Infrastructures