•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intel se retire du marché des puces 5G pour téléphones intelligents

Logo d'Intel
La 5G reste une priorité pour l'entreprise américaine Intel. Photo: Getty Images / Justin Sullivan
Agence France-Presse

Le géant américain des composants électroniques Intel va renoncer au marché des puces 5G dans les téléphones intelligents, a-t-il annoncé mardi, quelques heures après que son concurrent Qualcomm eut trouvé un accord de réconciliation avec Apple.

L'annonce d'Intel concerne précisément les composants modem, ces puces qui servent à relier les appareils mobiles aux réseaux de télécommunications et qui étaient au centre du litige judiciaire entre Qualcomm et Apple.

Intel va parallèlement étudier les options concernant les puces modem 4G et 5G dans les ordinateurs, les objets connectés et d'autres appareils gérant des données et « continuera à investir dans l'infrastructure des réseaux 5G », a écrit le groupe dans un communiqué.

« La 5G est toujours une priorité stratégique pour Intel, [mais] dans les téléphones intelligents, il est devenu évident qu'il n'y a pas de voie claire vers la rentabilité », selon le patron Bob Swan, cité dans le communiqué.

Intel « assurera les commandes de ses clients pour ses modems 4G, mais ne prévoit pas de lancer de modems 5G pour téléphones intelligents, y compris ceux qui étaient initialement prévus pour 2020 », a aussi écrit Intel.

La 5G est le nouvel Internet mobile ultra rapide en cours de déploiement. Elle exige à la fois de nouveaux terminaux équipés de puces 5G et des infrastructures réseaux spécifiques.

En conflit avec Qualcomm depuis plus de deux ans, Apple s'était tourné vers Intel. Qualcomm et Apple ont mis fin mardi à leur bataille judiciaire en scellant un accord pluriannuel de fournitures de composants.

Téléphones intelligents

Techno