•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Communautés francophones accueillantes : Sandrine Lebon chapeautera le projet

Sandrine Lebon sourit lors d'une entrevue à Radio-Canada.

Sandrine Lebon est une immigrante de l’île Maurice qui habite en Saskatchewan depuis 2015.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan (RIF-SK) a embauché Sandrine Lebon pour chapeauter le projet des Communautés francophones accueillantes (CFA). L'objectif de l'initiative est de rendre les régions de la province plus attrayantes et de retenir davantage les immigrants.

Mme Lebon aura la responsabilité de cerner les besoins des nouveaux immigrants à Gravelbourg et à Moose Jaw, mais aussi de prévoir les risques et les problèmes qui pourraient se présenter pour les nouveaux arrivants.

Elle travaillera de pair avec un conseil consultatif communautaire (CCC) qui a été mis en place récemment.

« Le CCC devra aussi aller travailler sur le terrain et voir quels sont les besoins qui doivent être améliorés dans ces communautés ou quelque chose de nouveau qui doit être intégré dans [celles-ci] pour qu'[elles] soient accueillantes en Saskatchewan », a ajouté Sandrine Lebon.

Elle devra aussi aller sur le terrain pour rencontrer les acteurs qui soutiennent les communautés francophones de ces villes. Elle croit que son expérience personnelle pourra lui servir. « Étant moi-même issue de l’immigration, je comprends ce qu’on offre aux nouveaux arrivants : s’établir, s’enrichir et s’enraciner dans la communauté francophone », a-t-elle affirmé.

Cependant, elle attend toujours que le conseil consultatif soit complet avant de lancer ce projet. Trois habitants de Gravelbourg ont déjà été choisis à titre de bénévoles. Les trois postes à Moose Jaw sont toujours vacants.

En mars dernier, une agente contractuelle du projet CFA, Francine Proulx-Kenzle, avait déclaré que, selon les résultats obtenus par le projet pilote, « d’autres communautés pourraient se joindre à l’initiative ».

Avec les informations de Samuel Desbiens

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Immigration