•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des modèles informatiques complexes pour déterminer les probabilités d'inondations

Des enfants à vélo dans une rue inondée
Des enfants profitent de la faible circulation dans les rues en 2009 pour faire du vélo. Photo: Clint Masse
Radio-Canada

Les prévisions en matière d'inondations ont été revues à la baisse au Manitoba à cause de la fonte de la neige plus lente que prévu, mais les prévisionnistes surveillent tout de même attentivement la crue des eaux dans la vallée de la rivière Rouge.

Selon le professeur spécialiste de l’hydrologie à l’Université de Sherbrooke Robert Leconte, les prévisionnistes parviennent à déterminer le niveau possible de la crue à venir grâce à « des modèles informatiques complexes ».

« Il y a des modèles qui permettent de calculer les différentes informations comme la fonte de la neige, l’infiltration dans le sol et le ruissellement dans le bassin versant. En alimentant ces modèles de prévisions météorologiques, les prévisionnistes sont capables d’anticiper ce qui s’en vient », affirme-t-il.

Selon le professeur, les prévisionnistes utilisent aussi des données provenant de satellites pour permettre de compléter les informations prises au sol.

« Il y a de plus en plus de données qui sont offertes pour aider à mieux faire la précision des débits », souligne-t-il.

Robert Leconte explique que les modèles employés par les prévisionnistes au Manitoba sont hautement complexes, puisqu’ils calculent les mouvements atmosphériques sur plusieurs kilomètres d’élévation.

« Avec ces modèles, on est en mesure d’anticiper dans le long terme », ajoute-t-il.

Selon le professeur de l'Université de Sherbrooke, les modèles météorologiques permettent de faire des prévisions à court terme, alors que les modèles climatiques regardent à plus long terme.

La diminution des milieux humides fait en sorte qu’il y a une augmentation du ruissellement. « Ça se traduit par des changements dans le régime hydrologique des cours d’eau », dit Robert Leconte.

Il ajoute que le Manitoba est très avant-gardiste en matière de prévention des inondations.

« Les infrastructures mises en place pour dévier l’eau de sa trajectoire afin de la retourner dans la rivière à des kilomètres, c’est quelque chose dont la province devrait être très fière. […] On ne retrouve pas ça ailleurs au Canada », conclut-il.

Manitoba

Conditions météorologiques