•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LHJMQ : les Mooseheads se préparent à leur prochain défi

Un joueur des Mooseheads fait un lancer frappé sur la patinoire.
Après avoir vaincu les Wildcats de Moncton (ci-dessus), les Mooseheads d'Halifax se préparent à affronter en fin de semaine les Voltigeurs de Drummondville. Photo: Radio-Canada / Serge Clavet
Radio-Canada

Les Mooseheads d'Halifax s'entraînent en vue d'affronter les Voltigeurs de Drummondville en demi-finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Les Voltigeurs sont considérés comme étant l’une des meilleures équipes de la ligue. À l’attaque, par exemple, ils ont marqué 38 buts de plus que les Mooseheads durant la saison ordinaire. En 68 parties, les Mooseheads ont remporté 49 victoires; les Voltigeurs, 52.

Les Mooseheads ont toutefois une meilleure défensive. Ils ont accordé beaucoup moins de buts à leurs adversaires durant la saison ordinaire que les Voltigeurs.

L’équipe haligonienne n’a pas de stratégie particulière pour affronter les Voltigeurs, selon l’entraîneur Éric Veilleux. Elle veut imposer son style de jeu et forcer l’adversaire à s’y adapter.

Ça se joue sur la glace. Je pense qu’on en a eu la preuve en première ronde et même en deuxième. Les Voltigeurs présentement sont les favoris. Il n’y a pas grand monde qui pense qu’on va être capable de les battre, mais de notre côté on sait ce qu’on est capable de faire et on va être prêts pour le match numéro un, affirme Éric Veilleux, entraîneur-chef des Mooseheads.

On a joué quatre bons matchs contre Moncton. On a joué mieux défensivement qu’on a joué en première série contre Québec. Alors, on s’est donné des chances de remporter chaque match, ajoute-t-il.

Lors de la quatrième partie disputée contre les Wildcats de Moncton en séries éliminatoires, les Moosehead tiraient de l’arrière 2-0, mais ils se sont rattrapés pour gagner le match 4-2 et la série 4-0.

Des joueurs des Mooseheads disent avoir beaucoup appris durant leur première série éliminatoire contre les Remparts de Québec et ils sont convaincus de pouvoir surprendre le public en affrontant les Voltigeurs.

Ça fait deux rondes qu’on apprend à jouer dans les séries. C’est toujours plus dur de jouer dans les séries que dans la saison régulière. On se sent bien. On est excité pour la suite, affirme le joueur de centre Samuel Asselin, des Mooseheads d’Halifax.

Samuel Asselin en entrevue dans un arénaSamuel Asselin n’en est pas à sa première expérience de séries éliminatoires, ayant remporté la Coupe Memorial avec le Titan d’Acadie-Bathurst en 2018. Photo : Radio-Canada

Je dirais que c’est beaucoup plus amusant que c’est stressant. On n’a pas le temps d’être stressés. Il reste juste quatre équipes. Il faut [se concentrer] à mettre notre effort à la bonne place, ajoute-t-il.

Les deux premiers matches de la série seront disputés vendredi et samedi à Drummondville.

Avec les renseignements de François Le Blanc

Nouvelle-Écosse

Hockey junior