•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires touchés par les fermetures comprennent la décision de Desjardins

Guichet de Desjardins
Un guichet automatique de Desjardins Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La fermeture des succursales Desjardins dans quatre villages du Saguenay ne surprend pas les maires concernés. La plupart comprennent la décision.

Desjardins fermera ses points de services à Bégin, Saint-Fulgence, Saint-David-de-Falardeau et Sainte-Rose-du-Nord le 14 juin.

La mairesse de Saint-David-de-Falardeau, Catherine Morissette, croit que cette décision était inévitable en raison du faible achalandage. Elle est toutefois soulagée d’apprendre que son village conservera un guichet automatique.

Le premier magistrat de Saint-Fulgence est lui également résilié.

La pancarte de Desjardins à Saint-FulgenceLa pancarte du point de service de Desjardins à Saint-Fulgence. Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Même réaction pour le maire de Sainte-Rose du Nord, Laurent Thibault, qui comprend aussi la décision de la coopérative. En entrevue à l’émission Y’a des matins, il a même mentionné que Desjardins aurait dû prendre cette décision plus tôt.

[Les dirigeants] ne peuvent pas faire autrement.

Laurent Thibault, maire de Sainte-Rose-du-Nord

M. Thibault observe depuis des années la montée en popularité des services en ligne. Lui-même, à 72 ans, mentionne avoir fait le virage technologique. Pour lui, il est clair qu’il s’agit d’une décision d’affaires logique, adaptée aux nouvelles réalités.

Maintenant, chaque client de la Caisse a son propre point de service chez lui, indique-t-il.

Laurent Thibault demande toutefois aux dirigeants de Desjardins de trouver des solutions pour accommoder les personnes âgées, qui, pour la plupart, ont encore de la difficulté à s’adapter.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires