•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hiver qui a coûté cher à la Ville du Grand Sudbury

Une déneigeuse à trottoir en action.
La Ville examinera ce qu’elle peut faire pour mieux gérer les événements météorologiques importants. Photo: Radio-Canada / Yvon Thériault
Radio-Canada

Lors des trois premiers mois de 2019, la Ville du Grand Sudbury a dépensé 2,9 millions de dollars de plus que le budget d'entretien hivernal des routes. Selon un employé de la Ville, ce serait en raison de conditions météorologiques exceptionnelles.

Le directeur des services des routes et des transports de la Ville du Grand Sudbury, Randy Halverson, explique que les dépenses sont principalement dûes aux chutes de neige record que la ville a connues l’hiver dernier.

Près de quatre mètres de neige!, s’exprime-t-il. C’est une quantité importante de neige. Je dirais qu’habituellement nous avons environ trois mètres de neige par année.

Il explique que deux fois plus de neige que la moyenne est tombée en janvier et en février.

Les bancs de neige étaient si élevés qu’ils causaient des problèmes de visibilité.

La région a également connu plusieurs tempêtes de neige consécutives, de la pluie verglaçante et des froids extrêmes.

Une voiture sous la neige.La ville de North Bay sous la neige. Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Ces événements peuvent compliquer le déneigement et entraîner des coûts additionnels.

L’accumulation de neige a nécessité dix interventions générales de notre personnel d’entretien des routes, a déclaré M. Halverson.

Lors d’une « intervention générale », la Ville doit déployer tout son personnel et ses entrepreneurs pour faire face aux conditions hivernales, qui peuvent survenir après une grande quantité de neige, de pluie verglaçante ou d’un mélange de précipitations, explique le directeur.

Quand vous combinez la neige et la pluie, les conditions deviennent glissantes, très, très rapidement, explique-t-il.

Selon le directeur, le budget d’entretien hivernal des routes, qui s’élève à 18,5 millions de dollars pour cette année, comprend plus que le déneigement des rues.

Le mois de mars est en fait l’un des mois les plus occupés pour l’entretien des routes, dit M. Halverson.

En plus du déneigement, du salage et du sablage, il faut aussi balayer les artères et les trottoirs, ouvrir les structures de drainage et réparer les nids de poule.

Maison avec un toit défoncé par la neige.Le poids de la neige a endommagé lourdement cette résidence du secteur LIvely dans le Grand Sudbury. Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Les conseillers municipaux Deb McIntosh et Geoff McCausland ont également présenté une motion pour examiner ce que la Ville peut faire à l’avenir pour mieux faire face aux événements météorologiques importants.

Les fonctionnaires municipaux prépareront un rapport décrivant les protocoles et les politiques possibles et la façon d’ajuster les services pour faire face à ces événements, à temps pour l’hiver prochain.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Conditions météorologiques