•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations à Beauceville : les prochains jours seront déterminants

Déjà inondée, la population de Beauceville craint une récidive
Radio-Canada

Le niveau de l'eau était à la baisse mercredi à Beauceville. Les résidents constataient les dégâts laissés la veille par la soudaine crue des eaux. Mais avec la pluie et le temps doux prévus pour les prochains jours, les riverains retiennent leur souffle.

Le maire de Beauceville, François Veilleux, craint le pire si l’embâcle au nord de sa ville ne cède pas avant les fortes précipitations de pluies prévues.

« On n’ose pas trop y penser, a-t-il lancé en conférence de presse, mercredi après-midi. On n’a pas eu une situation très facile. Avec la pluie qui s’en vient, ce qui va arriver c’est que l’eau va monter et on va revivre encore une fois ce qui s’est produit mardi matin. »

Certaines rues étaient encore bloquée par des immenses morceaux de glace à Beauceville en fin d'après-midi, mercredi. 
Certaines rues étaient encore bloquée par des immenses morceaux de glace à Beauceville en fin d'après-midi, mercredi. Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Entre 35 et 50 mm de pluie sont attendus entre jeudi et samedi. De plus, le temps doux pourrait accélérer la fonte des neiges et augmenter les risques d’inondations.

Jusqu’à maintenant, un peu plus d’une centaine de personnes se sont présentées aux postes de contrôle mis sur pied par la Sûreté du Québec avant de pouvoir réintégrer leur domicile.

Le maire admet que la situation est difficile pour ses citoyens.

« On a tous une réputation les Beaucerons, de se retrousser les manches et de travailler, dit François Veilleux. Sauf que lorsque j’ai fait le tour des commerçants ici, ouf! Ils sont essoufflés. Je vois leurs visages et les larmes aux yeux. On est découragés. On est tannés. On a hâte d’avoir de l’aide concrète et permanente. On espère que ça va se faire rapidement. »

Des citoyens constatent l’étendue des dommages causés par les inondations dans leur sous-sol. Des citoyens constatent l’étendue des dommages causés par les inondations dans leur sous-sol. Photo : Radio-Canada

Le niveau de l'eau à la baisse pour l'instant...

La rivière a baissé au stade de l’inondation moyenne, selon le ministère de la Sécurité publique.

« On est encore en alerte. Le niveau a baissé. Ça nous sécurise un peu. Hier, l’eau était très élevée et on était en inondation majeure », indique le directeur des communications de Beauceville, Paul Morin.

La rivière Chaudière, à Beauceville.La situation de la rivière Chaudière reste inquiétante mercredi matin, à Beauceville. Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

La situation de la rivière et des glaces demeure préoccupante, ajoute-t-il.

« Tant que l’embâcle est présent, ça nous inquiète. L’embâcle est présent au centre-ville sur une étendue de quatre kilomètres. Il est suivi d’un couvert de glace en aval en direction de Saint-Joseph. »

La plupart des routes de la municipalité ont été dégagées et rouvertes, mercredi. La plupart des écoles et des centres de la petite enfance (CPE) ont été fermés. Deux centres d’hébergement sont toujours ouverts pour les sinistrés.

D'immenses morceaux de glace ont envahi les rues du centre-ville de Beauceville. Les opérations de nettoyage des rues de Beauceville vont durer plusieurs jours.   Les opérations de nettoyage des rues de Beauceville vont durer plusieurs jours. La rivière Chaudière a laissé des morceaux de glaces impressionnants au centre-ville. Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Près de 200 clients d’Hydro-Québec sont privés de courant dans le secteur. « Il n’y aura pas de reprise de courant tant que ça ne sera pas sécurisé », assure M. Morin.

Rappelons que la rivière Chaudière est sortie de son lit mardi matin et a inondé 230 résidences et environ 70 commerces situés aux abords du cours d'eau.

La Municipalité invite maintenant les sinistrés à se rendre sur le site web de la Ville pour remplir un formulaire de déclaration de sinistre.

« On veut avoir un inventaire de l’ampleur de la situation et on veut avoir la liste complète des gens avec des dommages », explique M. Morin.

Le sous-sol de l’église de Beauceville a subi des dommages considérables. Le curé de la paroisse Sainte-Famille de Beauce estime les pertes entre 50 000 et 100 000 dollars. Le sous-sol du presbytère a été aussi complètement inondé. Le sous-sol de l’église de Beauceville a subi des dommages considérables. Le curé de la paroisse Sainte-Famille de Beauce estime les pertes entre 50 000 et 100 000 dollars. Le sous-sol du presbytère a été aussi complètement inondé. Photo : Radio-Canada

Jusqu'à 60 millimètres de pluie à l’horizon

Les prochains jours seront déterminants en Beauce pour les municipalités situées en aval de Beauceville.

Mercredi matin, le niveau de l'eau de la rivière Chaudière était en baisse à Beauceville et à Saint-Joseph-de-Beauce, mais les précipitations annoncées dès jeudi et jusqu'à dimanche pourraient causer d'autres débordements.

« C’est sûr que samedi après-midi et dimanche, on a des risques d’avoir des mouvements aussi, s’il y en a pas aussi dans les journées d’avant, comme jeudi ou vendredi », explique le directeur de la sécurité civile pour les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, Éric Drolet.

Par contre, en aval de Beauceville, Saint-Joseph-de-Beauce et Scott, la rivière est à l'eau libre, ce qui pourrait permettre aux glaces d’aboutir dans le fleuve plus facilement.

« Il va y avoir de l’eau qui va s’en venir, donc ça va pousser les glaces. Ça va enlever l’embâcle à Beauceville. À partir de Vallée-Jonction, on est en eau libre. Il n’y a donc pas ou peu de glace jusqu’au fleuve. On ne sait pas comment les glaces peuvent réagir. Elles peuvent bloquer ailleurs, mais étant donné qu’on est en eau libre, il y a des chances que ça puisse partir. »

Un camion-chargeur tente de dégager des morceaux de glaces immenses accumulés sur la chaussée après que l’embâcle a cédé, mardi matin. Les employés de la municipalité de Beauceville ont du pain sur la planche pour dégager les rues des morceaux de glace accumulés sur la chaussée après que l’embâcle a cédé, mardi matin. Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Saint-Joseph-de-Beauce en attente

Le maire de Saint-Joseph-de-Beauce, Pierre Gilbert, s’est lui-même posé la question : pourquoi ne pas avoir fait appel à une pelle amphibie pour casser la glace et ainsi éviter la formation d’un embâcle?

Pierre Guilbert s’est finalement fait expliquer que la pelle amphibie, ou la « grenouille », peut être utilisée seulement lorsque le couvert de glace est mince.

« L’appareil fracture la glace jusqu’à une certaine épaisseur et lorsqu’il y a un courant d’eau assez rapide, ça apporte les blocs superposés, souligne le maire de Saint-Joseph-de-Beauce. L’embâcle qui s’est formé actuellement [plus en amont de la municipalité] est très épais. Il y a beaucoup d’accumulation de glace. »

Les autorités de Saint-Joseph-de-Beauce surveillent les précipitations à venir au cours des prochaines heures.

Québec

Accidents et catastrophes