•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Desjardins ferme quatre points de services au Saguenay

L'enseigne de la Caisse Desjardins de Saint-Fulgence

La Caisse Desjardins de la Rive-Nord du Saguenay annonce la fermeture de quatre de ses points de services, dont celui de Saint-Fulgence.

Photo : Radio-Canada / Yves Bergeron

Mélyssa Gagnon

Desjardins fermera ses centres de services de Bégin, Saint-Fulgence, Saint-David-de-Falardeau et Sainte-Rose-du-Nord le 14 juin prochain.

La décision a été entérinée mardi soir, lors de l’assemblée générale annuelle de la Caisse de la Rive-Nord du Saguenay, qui chapeaute ces succursales.

La Caisse de la Rive-Nord possède huit établissements. Ce nombre passera donc à quatre.

Selon le président du conseil d’administration, André Lessard, la décision s’explique par la baisse du nombre de clients qui se présentent aux points de services des quatre municipalités.

« Avec les changements technologiques des dernières années, c’est maintenant le cellulaire et Accès D qui servent aux gens à faire des transactions, de sorte que les comptoirs que l’on connaît avec les services d’une caissière représentent, pour la Caisse de la Rive-Nord, 2 % de son volume d’affaires », a mis en relief André Lessard, au terme de l’assemblée.

Le président précise que même les guichets automatiques sont en perte de vitesse, tellement les clients se tournent vers les services en ligne.

Ce soir, on a démontré qu’il y avait tellement peu d’utilisateurs qu’on n’était pas capables de garder un centre de services qui coûtait quand même très cher. Le but de l’exercice n’est pas de sauver de sous, c’est de les utiliser à bon escient.

André Lessard, président du conseil d'administration de la Caisse de la Rive-Nord du Saguenay

Desjardins a fourni quelques statistiques à ses membres pour illustrer la baisse d’achalandage.

À Bégin, dans un trimestre, on parle de 40 utilisateurs exclusifs. À Saint-Fulgence, on parle de 19, et de seulement 23 à Sainte-Rose, relève le porte-parole de l'entreprise en région, Patrice Vachon.

Environ 200 membres ont pris part à l’assemblée générale de mardi, dont certains élus. Selon la direction, l’annonce de la fermeture n’a pas provoqué de grogne.

Trois emplois perdus

Trois employés à temps partiel perdront leur emploi. Ils seront relocalisés dans d’autres succursales de Desjardins. Il n'y a pas d'autres fermetures envisagées en région pour l'instant, assure la direction.

Les membres utilisateurs des établissements concernés, principalement des clients plus âgés, seront rencontrés. Ils recevront de la formation leur permettant de se familiariser avec les outils technologiques disponibles. Un service de transport pourrait être offert à ceux qui souhaitent obtenir un service au comptoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires