•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau projet de logements sociaux à Terwillegar

Une grande croix noire devant une église large et peu haute, sous un ciel gris.
L'Église anglicane Holy Trinity Riverbend veut construire un complexe résidentiel incluant des logements sociaux dans le quartier de Terwillegar à Edmonton. Photo: Capture d'écran - Google Street View
Radio-Canada

Une église anglicane d'Edmonton veut construire un complexe de logements pour les personnes à faible revenu sur son terrain à Terwillegar, un quartier dans le sud-ouest de la ville. Un projet de logements pour sans-abri,initialement prévu au même endroit, avait échoué six ans plus tôt en raison d'une vive opposition dans le voisinage.

L’église anglicane Holy Trinity Riverbend veut construire un large complexe résidentiel pour les personnes à faible revenu au coin de la 14e avenue et de la 156e rue à Edmonton, en partenariat avec l'organisme caritatif Right at Home Housing Society (RHHS).

L’église tente de développer des logements abordables sur ce terrain depuis 2015, mais a dû abandonner le projet précédent devant l’opposition de plusieurs résidents du quartier. La présidente de AHHS, Anne Stevenson, se dit toutefois confiante que, cette fois, ceux-ci se rangeront à leur cause.

« Ce projet est différent », a-t-elle expliqué lors d’une entrevue avec la CBC. « Il se concentre sur les familles, ce qui cadre tout à fait avec la nature du quartier », ajoute-t-elle.

Elle affirme aussi qu’il y a une bonne communication avec la communauté de Terwillegar.

« Nous avons déjà eu l’occasion de rencontrer quelques groupes importants dans la communauté et nous serons ravis de continuer cette conversation », précise Anne Stevenson.

Le projet proposé compte 154 unités résidentielles, dont le quart seront loués à des coûts inférieurs à ceux du marché. Les trois autres quarts seront offerts à des coûts normaux pour assurer la viabilité du projet et éliminer sa dépendance à l'égard des subventions gouvernementales.

Environ 200 personnes pourraient ainsi être logées dans le complexe. Il y aura aussi des espaces communautaires, un lieu de culte, une garderie et un café sur le site.

Une histoire houleuse à Terwillegar

En 2013, le diocèse anglican d’Edmonton avait entamé des démarches pour bâtir 60 logements supervisés pour les personnes itinérantes sur le même terrain.

Le projet a cependant fait face à une vive opposition de plusieurs résidents du quartier, qui croyaient que ça réduirait la sécurité et la valeur de leurs propriétés.

Une association de propriétaires de résidences du quartier, la Terwillegar Towne Homeowners Association, a ainsi mis de côté 35 000 $ pour s’attaquer au projet en cour.

Le diocèse a finalement abandonné le projet deux mois plus tard.

Les promoteurs du nouveau complexe ont commencé à discuter avec les associations locales de propriétaires et les groupes communautaires. Selon Anne Stevenson, ils ont été bien accueillis dans l’ensemble, malgré quelques inquiétudes au sujet des espaces de stationnement et de la circulation routière.

Les promoteurs organisent une rencontre dans l’église, le 24 avril à 19 h, pour que les résidents du quartier puissent partager leurs points de vue et influencer la conception finale du projet.

RHHS engagera ensuite une équipe. Si tout se déroule comme prévu, la construction pourrait débuter l’an prochain.

Alberta

Immobilier