•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La manifestation 4/20 aura bien lieu, selon un organisateur

En avant-plan un homme et une femme s'échangent une cigarette de cannabis et en arrière-plan une foule et des tentes.
La manifestation de l'an dernier avait rassemblé des milliers de personnes sur la plage Sunset Beach de Vancouver. Photo: Radio-Canada / Julie Landry
Radio-Canada

Malgré la mise en garde de la Commission des parcs de Vancouver, un des organisateurs du rassemblement procannabis, Dana Larsen, assure que l'événement respecte les normes de sécurité et se tiendra comme prévu.

La Commission des parcs de Vancouver s’est réunie en urgence, lundi soir, et a adopté une motion demandant aux organisateurs de la manifestation 4/20 d’annuler le concert du groupe de rap américain Cypress Hill, prévue pour le samedi 20 avril, invoquant des raisons de sécurité.

Le gestionnaire des espaces verts de la ville craint l’afflux de dizaines de milliers de personnes sur la plage Sunset, alors que l’événement n’a pas reçu les permis nécessaires. Les règlements provinciaux ne sont pas respectés et c’est notre rôle de le faire savoir a déclaré le commissaire Dave Demers dans l’émission Phare Ouest mardi matin.

Même 40 000 personnes, c'est excessif. Sunset Beach ne peut pas contenir autant de gens.

Dave Demers, membre de la Commission des parcs de Vancouver

Un des organisateurs du rassemblement, Dana Larsen, reste catégorique : nous n’annulerons pas , a-t-il déclaré, mardi matin. Militant de longue date d’une régulation sensée du cannabis en Colombie-Britannique, il a qualifié la motion de la Commission des parcs de ridicule.

Parmi les nombreux problèmes contre lesquels nous protestons, il y a le manque d’accès au cannabis.

Dana Larsen, co-organisateur du rassemblement procannabis à Vancouver

Le service d’incendie et de secours de Vancouver a pourtant fait part de son inquiétude. S’il y a une catastrophe, a déclaré son porte-parole Jonathan Gormick, je doute fort que l’on puisse extraire les victimes du sinistre facilement.

Dana Larsen assure que l’événement respecte les normes sanitaires et de sécurité, en collaboration avec la Ville. On respecte tout, dit-il, même le paiement de la facture.

Le commissaire Dave Demers n’en est pas si sûr. N’ayant pas de permis, on ne peut pas leur donner de facture , regrette-t-il. La Commission des parcs de Vancouver estime que le rassemblement de l’an dernier a coûté 235 000 $ en frais de protection du public, de nettoyage et en coûts opérationnels. Les organisateurs avaient remboursé 63 000 $.

Avec les informations de l'émission Phare Ouest et de l'émission The Early Edition, CBC.

Colombie-Britannique et Yukon

Cannabis