•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1M $ pour améliorer les passages à niveau du réseau ferroviaire à Moncton

Une voie ferrée dans une zone industrielle
Certains passage à niveau seront améliorés à Moncton cet été. Photo: Radio-Canada / Martin Thibault
Radio-Canada

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé mardi l'octroi de 16,5 millions de dollars pour réaliser 136 nouveaux projets d'amélioration de la sécurité ferroviaire à travers le pays. Pour la Ville de Moncton, c'est un montant d'un million de dollars qui sera versé.

Un texte de Jessica Savoie

Le ministère des Transports a décidé de s’attaquer à la question de la sécurité des passages à niveau construits près des voies ferrées.

Selon le gouvernement, 57 personnes sont décédées l’année dernière à la suite d'accidents liés aux passages à niveau ou à une intrusion sur une voie ferrée.

Steven Harel, un résident de Moncton fait partie de ceux qui ont péri sur un passage à niveau en 2016. Selon l'enquête qui a suivi cet événement tragique, le fauteuil roulant de Steven Harel serait resté coincé sur le passage à niveau de la rue Robinson pendant plus de 50 minutes, avant que celui-ci ne soit frappé par un train aux petites heures du matin.

Photographie de famille de Steven HarelLa victime de l'accident de train, Steven Harel, avait 29 ans. Photo : Gracieuseté de Marisol Benoit

C'est depuis cet incident, il y a près de trois ans maintenant, que la famille et les amis de Steven font pression pour que la Ville améliore ce passage à niveau jugé par plusieurs de très dangereux.

On a décidé d’investir surtout au niveau de certains passages à niveau, car on veut éviter d’éventuels accidents. La grande majorité des décès liés aux transports ferroviaires sont le résultat d’une intrusion sur des voies fermées au public ou encore sur des passages à niveau, explique le ministre Garneau.

Au Nouveau-Brunswick, ce sont pas moins de 20 sites qui seront améliorés, dont 11 à Moncton. Sur le budget de 1,4 million de dollars offert à la province, pas moins de 1 million de dollars ira directement à la Ville de Moncton.

Certains passages à niveau pourraient être fermés, tandis que d’autres pourraient être reconstruits à neuf. Il faudra attendre le début du prochain budget fédéral pour avoir plus de détails sur le commencement des travaux.

La voie ferrée appartenant au CN qui traverse le centre-ville de Moncton sera aussi changée.

La mairesse de Moncton, Dawn Arnold et la députée fédérale, Ginette Petitpas Taylor, étaient aussi sur place pour l’annonce.

Dans le cadre du Programme d’amélioration de la sécurité ferroviaire, notre gouvernement collabore avec les compagnies de chemins de fer et d’autres gouvernements pour accroître la sécurité de tous les passages à niveau dans nos collectivités , annonce pour sa part Mme Petitpas Taylor.

Pour être admissibles au financement de cette année, les municipalités et les provinces ont dû remplir un formulaire d’inscription avant le premier août.

Dawn Arnold explique qu'elle n'avait pas inscrit le passage à niveau de la rue Robinson l'année précédente parce qu'elle devait attendre les résultats de l'enquête pour déterminer la cause de l'accident de Steven Harel. Elle se dit très heureuse de pouvoir enfin s'attaquer à ce passage à niveau.

La mairesse de Moncton s'adresse aux journalistes. Dawn Arnold se dit réjouie de l'annonce du ministre des Transports. Photo : CBC / Shane Magee

La rue Robinson : un cas maintenant réglé?

Suite au décès de Steven Harel en 2016, la question du passage à niveau de la rue Robinson est toujours d’actualité. Les parents du défunt, Yvon et Diane Harel, intentent présentement une poursuite judiciaire contre la Ville de Moncton, le CN Rails, Invacare (le fabricant du fauteuil roulant de leur fils) et Embracor Medical (le fournisseur d’équipements médicaux), selon les informations obtenues par leur avocat.

La poursuite stipule que les services ferroviaires et municipaux ont manqué à leur devoir d’inspecter et d’entretenir les passages à niveau. Ce serait pour cette raison, selon les parents, que le fauteuil roulant de leur fils serait resté coincé.

Outre les parents de Steven Harel, plusieurs personnes à mobilité réduite faisaient elles aussi pression à la municipalité depuis plusieurs années pour cette même question.

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité