•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cours d'eau sous surveillance à Rouyn-Noranda

Un homme tient un ruban à mesurer sur un pont, s'apprêtant à mesurer  le niveau de l'eau.
Ian Cameron, coordonnateur à la sécurité civile à Rouyn-Noranda Photo: Radio-Canada / Emily Blais
Emily Blais

Des citoyens de Rouyn-Noranda s'inquiètent de la crue des eaux. Pour répondre à leurs interrogations, la Ville a mis à jour son guide pour savoir comment réagir avant, pendant et après une inondation.

Les employés du Service de la sécurité incendie et de la sécurité civile ont entamé la surveillance des cours d'eau au début du mois de mars.

Ian Cameron, coordonnateur à la sécurité civile à Rouyn-Noranda, n'est pas préoccupé pour le moment.

Avec la température annoncée dans les prochains jours, on a quand même des températures sous la moyenne pendant le jour, aux environs de 10 degrés et la nuit ça tombe au point de congélation, soutient-il.

Les précipitations influencent aussi le niveau de l'eau.

Un lac qui dégèle au printemps.Le lac Beauchastel fait partie des plans d'eau surveillés de près par la sécurité civile. Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Les données récoltées à la station hydrométrique de Cléricy permettent d'évaluer les conséquences sur les lacs Kinojévis, Bruyère, Beauchastel et Montbeillard avec un délai de 48 à 72 heures.

Rouyn-Noranda, c'est une ville MRC, on est à la tête des eaux. Ça veut dire qu'à partir de Rouyn-Noranda, l'eau coule vers le sud, et au nord de Rouyn-Noranda, que ce soit en Abitibi-Ouest ou en Abitibi-Est, l'eau coule vers le nord, donc ça ne coule pas à la même place, explique Stephen Valade, directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile de Rouyn-Noranda.

Les citoyens peuvent vérifier les données récoltées sur le site web de la Ville.

Abitibi–Témiscamingue

Conditions météorologiques