•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection de Rawlson King : vaincre la sous-représentation des communautés ethnoculturelles, un conseiller à la fois

Un homme répond aux questions d'un groupe de journalistes.
Rawlson King est le premier conseiller municipal noir dans la capitale fédérale. Photo: Radio-Canada / Yasmine Mehdi
Radio-Canada

L'élection de Rawlson King est un pas dans la bonne direction pour les communautés marginalisées qui ne sont pas représentées au conseil municipal d'Ottawa, selon la porte-parole de Black History Ottawa, Sarah Onyango.

M. King a remporté, lundi soir, le siège de conseiller du quartier Rideau-Rockliffe, dans l'est de la ville. Il est, du même coup, devenu le premier homme noir élu à la table du conseil municipal de la capitale fédérale.

Mme Onyango établi un lien entre la victoire de M. King et la mobilisation de la communauté noire. Lors des dernières élections municipales [en octobre 2018], il y a eu un nombre sans précédent de Noirs qui se sont présentés et ça, ça a énergisé les gens de notre communauté, a-t-elle expliqué en entrevue.

Les gens ont vu qu’il faut s’impliquer dans les campagnes, en tant que bénévoles ou organisateurs. Si on veut être représentés au conseil municipal, il faut que nous aussi, nous nous mettions derrière nos candidats.

Sarah Onyango, porte-parole de Black History Ottawa

L’un des bénévoles ayant participé à la campagne de M. King, Gérard Étienne, partage l'avis de Mme Onyango. On n’a pas assez de représentation. Il y a des décisions qui sont prises [...] pour nous sans nous. Le fait d’avoir une représentation permet au moins un dialogue où nos [points de] vues seront partagés, a-t-il relaté.

Selon M. Étienne, l’élection de personnes issues de la diversité envoie le message que tout le monde peut participer aux débats publics. Il a également soutenu que cette victoire sera utile à toutes les communautés ethnoculturelles.

Être Canadien, [ce n'est] pas seulement obtenir un passeport, c’est de participer à la vie globale de ce que représente le Canada.

Gérard Étienne, militant

La mairesse de Cornwall, Bernadette Clément, est aussi une pionnière. En tant que première Noire à occuper le siège de mairesse de cette Municipalité de l'Est ontarien, elle dit avoir une responsabilité supplémentaire.

On veut représenter la communauté, mais on veut aussi encourager la prochaine génération de personnes qui viennent des communautés diverses. On veut les encourager à aussi se lancer en politique, à se présenter autour des tables de décision, a-t-elle fait valoir.

La militante communautaire Rachel Décoste a très hâte de voir comment M. King fera avancer les dossiers du profilage racial, de la brutalité policière et de l'iniquité en matière d'emploi.

Le Conseil sur l’équité police-collectivité du Service de police d'Ottawa a d'ailleurs félicité le nouveau conseiller King pour sa victoire, mardi. Dans un communiqué, le Conseil a souligné que, lors de son passage à titre de président du même Conseil, M. King avait assuré une saine direction.

Avec les informations de Josée Guérin et de Yasmine Mehdi

Ottawa-Gatineau

Politique municipale