•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu vert pour le projet d’une nouvelle mine d’or en C.-B.

Deux camions charrient des pierres au fond d'un cratère, dans une mine de diamant.
Le projet Blackwater Gold a été approuvé par le ministère fédéral de l'Environnement. Photo: Radio-Canada / Jean-Michel Leprince
Hélène Bardeau

Le ministère fédéral de l'Environnement a approuvé un projet de mine d'or et d'argent à ciel ouvert, Blackwater Gold, dans le centre de la Colombie-Britannique. Cette exploitation permettra de produire 60 000 tonnes de minerai par jour au cours de la durée de vie de la mine.

Le promoteur New Gold Inc construira cette mine d’or et d’argent à environ 110 kilomètres au sud-ouest de Vanderhoof, en Colombie-Britannique.

Le maire de Vanderhoof, Gerry Thiessen, applaudit cette décision.

C’est vraiment une nouvelle très réjouissante pour Vanderhoof.

Gerry Thiessen, maire de Vanderhoof

De son côté, le ministère de l'Environnement et du Changement climatique a confirmé l'approbation du projet Blackwater Gold proposé « à la suite d'un processus d'évaluation environnementale rigoureux et fondé sur les données scientifiques ».

Selon les chiffres fournis par le promoteur, le projet minier, qui est évalué à 1,8 milliard de dollars, pourrait créer jusqu'à 1 500 emplois pendant la construction. Par la suite, les activités de la mine vont employer près de 500 personnes pendant au moins 17 ans.

L'approbation ministérielle s'accompagne de 172 conditions que New Gold Inc. doit respecter, lors de la construction et de l'exploitation de la mine, afin de réduire ou d'éliminer les dommages qui pourraient être causés à l'environnement.

La mine Brucejack, dans le nord-ouest de la Colombie-BritanniqueLa mine Brucejack, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique Photo : Pretium Resources

La ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine Mckenna, a aussi tenu à rappeler que la protection de l'environnement est une priorité pour le gouvernement du Canada : « Grâce à l'évaluation de ce projet [...] et à la mise en place de mesures juridiquement contraignantes qui protégeront l'environnement, nous contribuons à créer de la croissance économique ainsi que près de 2 000 emplois pour la collectivité ».

Ces mesures visent à protéger, entre autres, les terres humides, les poissons ainsi que leur habitat, mais aussi les oiseaux migrateurs et les ressources des peuples autochtones.

Les mines à ciel ouvert peuvent présenter de nombreux risques environnementaux. Les déchets rejetés par les mines sont généralement abandonnés dans des réservoirs naturels ou artificiels. Ces déchets qui contiennent des substances radioactives (uranium, thorium), des acides et des métaux lourds peuvent avoir des conséquences environnementales désastreuses s’ils venaient à s'écouler.

De plus, l’extraction et le traitement peuvent également engendrer une pollution de l’air due aux poussières toxiques.

Plus de logements à venir

Gerry Thiessen se dit être prêt à accueillir les personnes qui souhaitent venir s’installer à Vanderhoof.

Nous aurons certainement besoin de plus de logements. Au cours des deux prochaines années, nous travaillerons sur ce projet afin d’assurer que nous avons suffisamment de logements disponibles.

Gerry Thiessen, maire de Vanderhoof

Pour M. Thiessen, la communauté rurale, qui se situe à environ une heure de Prince George, « offre une bonne alternative pour les gens qui recherchent un style de vie rural et qui veulent pourtant être proches d'une ville ».

Colombie-Britannique et Yukon

Métaux et minerais