•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission de services policiers de Thunder Bay retrouve le droit de vote

Des personnes assises derrière une table.
Celina Reitberger, la présidente de la Commission des services policiers de Thunder Bay (à gauche) en compagnie de l’administrateur, Thomas Lockwood, et du greffier de la municipalité, John Hannam. Photo: CBC/Cathy Alex
Radio-Canada

L'administrateur externe nommé par la Commission civile de l'Ontario sur la police, Thomas Lockwood, a annoncé mardi que les membres du groupe civil responsable de la supervision du Service de police de Thunder Bay (SPTB) ont retrouvé leur droit de vote, car ils ont complété des formations obligatoires en gouvernance et en sensibilisation culturelle.

En décembre 2018, la Commission des services policiers de Thunder Bay (CSPTB) avait été mise sous tutelle à la suite d’un rapport accablant du sénateur Murray Sinclair.

M. Sinclair avait notamment indiqué que la Commission n’avait pas fait preuve de suffisamment de leadership pour améliorer les relations entre la police municipale et les Autochtones.

Selon M. Lockwood, les formations, d’une durée de six jours, ont été une expérience intense, mais nécessaire pour les membres de la commission.

C’est très émotionnel. Cela vous fait beaucoup réfléchir sur qui vous êtes, vos antécédents et la terre sur laquelle vous vous trouvez, raconte-t-il.

Ils ont posé des questions difficiles et nous avons eu de très bonnes discussions... parce qu’il y a un problème ici à Thunder Bay, mais nous travaillons à le résoudre et je pense qu’avec l’aide de tous, nous pouvons le faire, a ajouté l’administrateur.

La présidente de la Commission, Celina Reitberger, abonde dans le même sens.

Je pense que cela nous a vraiment aiguillés... et en ce qui concerne la formation culturelle, je pense qu’il y a eu une réaction très positive et que cela a ouvert l’esprit des gens.

Celina Reitberger, présidente de la Commission des services policiers de Thunder Bay
Une femme en chandail noir debout devant un microL’avocate retraitée Celina Reitberger a été nommée présidente de la Commission des services policiers de Thunder Bay en décembre 2018. Photo : CBC/Matt Prokopchuk

Elle croit que la Commission possède maintenant les outils nécessaires pour s’attaquer au racisme systémique au sein du SPTB, dénoncé dans un autre rapport, celui du directeur indépendant de l’examen de la police, Gerry McNeilly.

Thomas Lockwood demeurera en poste jusqu’à la nomination par le gouvernement ontarien d’un nouveau membre pour pourvoir le dernier poste vacant.

Comme il nous manque un membre, je siège toujours au conseil et j’ai encore droit de vote. S’il y a une impasse, j’ai le vote décisif, explique-t-il.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Forces de l'ordre