•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Horgan donne plus de temps à la consultation sur les caribous

Un caribou marche dans la neige au milieu de la forêt.
Il ne reste plus que 220 caribous des montagnes du centre de la Colombie-Britannique. Photo: The Yellowstone to Yukon Conservation Initiative / David Moskowitz
Radio-Canada

Le premier ministre de la Colombie-Britannique a reconnu, lundi, que le gouvernement n'avait pas assez expliqué le contenu d'une entente sur la protection des caribous du centre de la province et il a prolongé d'un mois la consultation de la population.

À la suite de sa visite à Dawson Creek, lundi, John Horgan a chargé un ancien député, Blair Lekstrom, d’être son représentant sur le terrain, en réponse aux préoccupations de certains habitants quant à leur mode de vie.

C’est visiblement une question qui irrite certaines personnes et qui déchaîne les passions.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Des habitants ont cru que la protection des caribous allait les empêcher de circuler en véhicule à moteur pour leurs loisirs dans certaines zones, et des bûcherons ont craint de ne plus avoir accès à certains arbres.

Le premier ministre a mis en cause une méconnaissance des questions locales de la part des fonctionnaires du gouvernement qui ont répondu aux questions du public.

En l’absence d’une vue complète du projet, certains ont imaginé le pire.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Le mois dernier, le gouvernement provincial, le gouvernement fédéral et deux Premières Nations ont conclu un accord préliminaire pour la protection temporaire d’une population de caribous du centre de la Colombie-Britannique, le temps qu’un plan à long terme soit élaboré.

Les caribous en question étaient au nombre de 800 au début des années 2000 et ne sont plus que 220 aujourd’hui. La loi fédérale sur les espèces en péril impose qu’un accord de protection soit trouvé.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique tient une réunion.John Horgan a rencontré des élus locaux et des représentants de diverses communautés à Dawson Creek, lundi. Photo : Gouvernement de la Colombie-Britannique / Riel McGuire

La représentante provinciale de la Yellowstone to Yukon Conservation Initiative, Candace Batycki, pense que la prolongation de la consultation permettra de mieux informer la population et de recentrer le débat sur les faits.

Le maire de Dawson Creek, Dale Bumstead, accueille favorablement la nouvelle, mais il s’inquiète du racisme qu’il a pu observer sur les médias sociaux. Il pense que beaucoup de gens se sont sentis défavorisés par rapport aux Premières Nations, parce qu’ils n’ont pas compris l’obligation constitutionnelle de consulter ces dernières.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Nature et animaux