•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un spectacle Notre Dame de Paris pour aider à reconstruire la cathédrale éponyme

Esmeralda et Clopin dans la pièce « Bohémienne » du spectacle « Notre Dame de Paris ».
Esmeralda et Clopin dans la pièce « Bohémienne » du spectacle « Notre Dame de Paris » Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Nicolas Talar, coproducteur de Notre Dame de Paris, s'active à rassembler les interprètes - passés et actuels - de la comédie musicale autour d'un spectacle-bénéfice pour la reconstruction de la cathédrale, gravement endommagée par un incendie, lundi.

Il s'agirait d'un concert « à retentissement mondial, pas uniquement en France », qui réunirait des chanteurs du monde entier, a confié Nicolas Talar à l'émission Le 15-18 d'ICI Première, mardi.

M. Talar cherche « un lieu symbolique qui puisse accueillir beaucoup de monde », vraisemblablement en France, mais n'exclut pas que cet événement destiné à recueillir des fonds soit présenté à Montréal et à Québec.

Le projet n'est qu'embryonnaire, mais le producteur affirme que Luc Plamondon est déjà au courant. « Il est très concerné par ça », dit Nicolas Talar en faisant référence au brasier qui a détruit une partie de la cathédrale, ce monument emblématique que le président français Emmanuel Macron s'engage maintenant à reconstruire d'ici cinq ans.

Créé en septembre 1998 à Paris, Notre Dame de Paris est un spectacle inspiré de l'oeuvre de Victor Hugo et signé par Luc Plamondon et Richard Cocciante. La production a été présentée plus de 4000 fois dans 20 pays et dans 9 langues différentes. En 2002, un théâtre a été spécialement construit à Rome pour accueillir sa version italienne, qui y a tenu l’affiche pendant 10 ans.

Le succès de la comédie musicale ne s'essouffle pas : la tournée mondiale pour le vingtième anniversaire se transportera à Taïwan en juin, puis en Chine pendant quelques mois et, enfin, en Russie.

Montréal, Québec et Ottawa l'accueilleront à leur tour à l'été 2020. Le spectacle mis en scène par le Québécois Gilles Maheu s'étale sur deux heures et demie et comporte des chorégraphies signées Martino Muller.

Pour en revenir au possible spectacle-bénéfice de Notre Dame de Paris, Nicolas Talar affirme y réfléchir d'autant plus que cela fournit l'occasion d'aider à la reconstruction de la cathédrale. « Les réactions que nous avons reçues hier [lundi] viennent du monde entier, qui a été touché par cette vision de la cathédrale qui partait en fumée », affirme-t-il. Les messages ont été acheminés à l'équipe de la comédie musicale, « même si on n’est pas de la cathédrale », explique-t-il.

« On ne s’attendait jamais à voir un symbole comme ça partir en fumée, résume Nicolas Talar. Hier, nous étions vraiment très abattus. Aujourd’hui, nous sommes plutôt dans une reconstruction pour repartir de l’avant. »

Avec les informations de Catherine Richer

Arts