•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une perquisition de la GRC en rapport avec l’enquête de fraude électorale au sein du Parti conservateur uni

Photo de Peter Singh.

La GRC a perquisitionné les affaires de Peter Singh, candidat du PCU de Calgary-Est, dans le cadre de l'enquête sur des allégations de fraude électorale au cours de la course à la direction du parti en 2017.

Photo : Peter Singh/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des enquêteurs analysent les données sur l'ordinateur du candidat du Parti conservateur uni (PCU) dans Calgary-Est, Peter Singh. L'avocat de ce dernier confirme que la perquisition du bureau de son client, la semaine dernière, est liée à l'enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur les allégations de fraude électorale pendant la course à la direction du PCU.

Les enquêteurs ont saisi un ordinateur dans le bureau du commerce Autopro, dont Peter Singh est propriétaire, dans le sud-ouest de Calgary, jeudi soir. L’ordinateur a été rendu à Peter Singh et à son fils vendredi. La GRC analyse présentement les données qu’elle en a tirées.

Peter Singh est le candidat du PCU dans la circonscription de Calgary-Est. Son avocat, Jim Lutz, dit que l’enquête est liée aux allégations d'inconduites pendant la course à la chefferie du PCU en 2017. « C’est le résultat de plaintes de la part de membres du parti mécontents », dit-il.

Il précise que son client ne fera aucun commentaire.

« M.Singh est certain qu’il n’a rien fait de mal et va attendre le résultat de l’enquête de la GRC », ajoute-t-il.

Les « membres du parti mécontents » auxquels l’avocat fait référence sont Prab Gill et Happy Mann. Le premier a été disqualifié en tant que candidat après des allégations de bourrage d’urne. Le deuxième a été disqualifié en raison d’allégations selon lesquelles son équipe était impliquée dans l’agression d’un journaliste local.

Dans une lettre envoyée à la GRC, Prab Gill allègue que l’équipe de campagne à la direction du PCU de Jason Kenney a utilisé des adresses courriel frauduleuses pour intercepter les numéros d’identification personnelle nécessaires pour voter dans la course à la chefferie. Prab Gill soutient que ces numéros, qui auraient dû être utilisés de façon individuelle par les membres, ont été utilisés par l’équipe de Jason Kenney.

Radio-Canada n’a pas vérifié les allégations de Prab Gill de façon indépendante.

L’avocat de Jason Kenney, Steven Dollansky, a envoyé à Prab Gill une lettre pour lui demander de « cesser et de s’abstenir », qualifiant ses allégations de « fausses et diffamatoires ».

Des documents obtenus par CBC/Radio-Canada montrent que des adresses courriel frauduleusement liées à des membres du PCU ont été utilisées pour voter dans la course à la direction du parti.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.