•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un navire neuf pour la desserte maritime entre Cap-aux-Meules et Souris

NM Ivan-Quinn

NM Ivan-Quinn et CTMA traversier, Iles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Radio-Canada

De passage à Matane, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a indiqué que le navire Madeleine, qui relie Souris (Île-du-Prince-Édouard) et Cap-aux-Meules (Îles-de-la-Madeleine), sera remplacé par un bateau neuf. Il a aussi annoncé qu'Ottawa n'ira pas en appel d'offres pour le contrat de la desserte.

Sans donner de détails, Marc Garneau a rappelé que le budget fédéral prévoyait de l'argent pour acheter un navire de remplacement au Madeleine. Il a précisé que le traversier sera neuf et qu'il aura la même capacité que le Madeleine.

Le ministre Garneau a par ailleurs assuré que la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, la Coopérative de transport maritime et aérien, conserverait son contrat de desserte entre Cap-aux-Meules et Souris.

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine craignait que la nouvelle politique de gestion des traversiers de Transports Canada ne fasse perdre le service de traversier à la CTMA, qui l'assure depuis 1971.

Elle demandait d'être exclue d'un possible processus d'appel d'offres.

Il n’y a aucun plan pour changer d’opérateur qui est le CTMA. Ça, ça va continuer.

Marc Garneau, ministre fédéral des Transports

Réactions aux Îles

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin.

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le directeur général de la CTMA, Emmanuel Aucoin, n'était pas au courant. Il s'est réjoui de la nouvelle.

D’entendre le ministre réaffirmer sa confiance envers CTMA… Comme on a toujours dit, on est convaincu d’être le meilleur opérateur exploitant pour les Madelinots pour le service de traversiers.

Emmanuel Aucoin, directeur général, CTMA

CTMA a toujours été une entreprise fiable et sécuritaire, qui a toujours transporté de façon sécuritaire et tous les matins. C’est notre plus grand enjeu actuellement avec le vieillissement des bateaux, affirme M. Aucoin.

Le directeur général espère avoir davantage de détails au cours des prochaines semaines. Notre priorité, c’est de s’assurer que l’annonce dans le budget soit rapide pour avoir un bateau rapidement. Le délai devient l’enjeu important pour assurer cette fiabilité du service, soutient-il.

Un exemple à suivre pour Québec, croit Joël Arseneau

C’est rassurant et c’est tout un revirement de situation! s’exclame Joël Arseneau, qui rappelle qu’Ottawa voulait lancer des appels d’offres dans l’ensemble du pays il a à peine deux ans.

Le député considère que la construction d’un navire neuf est une excellente nouvelle. Ce sera une première pour la CTMA. On répond [à la demande] de manière adéquate avec les moyens du bord depuis de nombreuses années. Je pense qu’on peut aller plus loin, notamment avoir un bateau qui peut opérer 12 mois par année, rapporte-t-il.

[Le gouvernement] a décidé d’aller de l’avant avec la continuité d’un service qui est donnée de façon adéquate et apprécié des Madelinots. On est allé avec une valeur sûre, avec une compagnie qui est établie.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Le député souhaite que le ministre Garneau se déplace sur l’archipel pour expliquer sa décision et le cheminement pour y arriver. Je pense que ça peut donner un exemple au ministre Bonnardel, au Québec, de faire la même chose en juin prochain. D’annoncer un nouveau bateau pour la CTMA, ce serait une belle continuité, conclut-il.

L’incertitude demeure toutefois pour la liaison entre l'archipel madelinot et Montréal, aussi assurée par la CTMA, avec le navire Vacancier. Le gouvernement caquiste a déjà annoncé sa volonté de revoir certains contrats octroyés par le précédent gouvernement, comme celui de la construction d'un nouveau navire.

Avec les informations de Philippe Grenier, Maude Rivard et Catherine Poisson

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports