•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cours de déné, de saulteaux et de mitchif dans les écoles de la Saskatchewan à l'automne

Une main montre du doigt un mot écrit dans une langue autochtone sur un tableau blanc.
Les langues déné, saulteaux et métchif seront accessibles aux élèves de certains écoles secondaires en Saskatchewan pour l'année scolaire 2019-2020. Photo: Radio-Canada / Duncan McCue/CBC
Radio-Canada

Des étudiants du secondaire en Saskatchewan pourront choisir de suivre des cours de langues autochtones comme le déné, le saulteaux et le métchif, et ce, dès l'année scolaire 2019-2020.

Le gouvernement de la province a annoncé que ces cours seront offerts dans trois niveaux différents, soit le 10, 20 et le 30.

Nous reconnaissons que d’incorporer des langues, de la culture et des perspectives indigènes est fondamental pour l’engagement et la réussite des étudiants de Premières Nations et Métis.

Gordon Wyant, le ministre de l’Éducation, dans un communiqué de presse

Le gouvernement indique par ailleurs que ces cours de langues répondent aux engagements du fédéral concernant les Premières Nations annoncés lors de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Le communiqué de la province précise également que les cours de langues autochtones vont dans le même sens que les recommandations du groupe de travail mis sur pied dans le cadre de la Commission. Ce groupe a affirmé que les langues indigènes sont « importantes » et jouent un « rôle central dans la pérennisation des traditions culturelles, le savoir et l’histoire » des Premières Nations.

« Nous espérons qu’un jour, nous puissions voir tous les groupes linguistiques de cette province représentés et accessibles dans nos écoles pour que nos petits-enfants puissent se voir comme eux-mêmes dans leurs salles de classe », soutient la commissaire aux traités de la Saskatchewan, Mary Culbertson.

Quatre représentants d'organisations de la Saskatchewan signent un nouvel accord qui reconnaît le pouvoir de l'éducation comme outil pour surmonter les difficultés dans les relations entre les Premières Nations et les autorités en Saskatchewan.Mary Culbertson (à gauche) espère un jour voir toutes les communautés linguistiques de la Saskatchewan représentées dans les écoles. Photo : Radio-Canada

Les trois cours de langue s’ajouteront au cours de cri qui sont offerts depuis déjà plusieurs années.

Les langues déné, saulteaux et métchif n’étaient auparavant accessibles qu’en tant que cours locaux pour des étudiants locaux.

C’est encourageant de voir qu’une langue des Métis est incluse dans ces mesures au sein de notre système d’éducation provincial.

Earl Cook, responsable de l'éducation à la Nation métisse de la Saskatchewan

« Ceci aidera à conserver le métchif, notre langue officielle », souligne le responsable de l'éducation à la Nation métisse de la Saskatchewan. « Offrir aux élèves des occasions concrètes d’en apprendre davantage et de se connecter à leur héritage culturel est la clef de leur réussite », ajoute Earl Cook.

Avec les informations de la CBC

Saskatchewan

Éducation