•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 30 ans, le Canada cessait l’impression du dollar papier

    Téléjournal, 25 mars 1986
    Radio-Canada

    Le 20 avril 1989, la Canadian Bank Note Company cesse d'imprimer les billets de un dollar. Des facteurs tant économiques qu'utilitaires ont eu raison du dollar papier. Nos archives retracent l'histoire du billet de 1 $ au Canada et les causes de sa disparition.

    Dans un reportage du Téléjournal du 25 mars 1986, le journaliste Daniel L’Heureux recense les raisons qui ont mené à l’abolition du dollar sous sa forme papier.

    La fragilité du dollar papier

    Le billet est peu résistant et son coût de production est élevé. Les billets verts ne coûtent que 5 ¢ à imprimer, mais leur durée de vie se limite à neuf mois. En comparaison, le huard coûte 12 ¢ à produire, mais peut demeurer en circulation environ vingt ans.

    La vie d’un billet de un dollar est environ de neuf mois, alors d’ici l’année prochaine il ne devrait plus en rester

    Micheline Lefèvre, Banque du Canada, 30 juin 1989

    S’adapter aux dollars sonnants

    En retirant les billets de un dollar de la circulation, le gouvernement souhaite répondre notamment aux demandes des sociétés de transport collectif. Les billets restent coincés dans les bornes de paiement des autobus.

    Le changement du papier à la pièce de monnaie cause certains maux de tête aux consommateurs et aux propriétaires de distributeurs automatiques. Ils doivent s’adapter rapidement. Des modifications sont apportées afin que les machines distributrices, les téléphones et les parcomètres puissent les accepter.

    Les métamorphoses du dollar canadien

    Dans son reportage du Téléjournal du 30 juin 1989, le journaliste Daniel l’Heureux fait état des changements qu’a subi le dollar canadien depuis les débuts de la Confédération.

    Téléjournal, 30 juin 1989

    Les premières pièces de monnaie canadiennes apparaissent en 1858, lorsque le gouvernement du Canada-Uni adopte les dollars et les cents pour sa comptabilité.

    Les billets de un dollar sont à l’origine émis au nom du Dominion du Canada et sont imprimés uniquement en langue anglaise. À l’époque, les institutions financières peuvent émettre leurs propres billets dans l’une ou l’autre des deux langues officielles.

    À partir de 1935, la Banque du Canada devient la seule autorité émettrice des billets de banque. C’est d’abord le roi George qui apparaît sur les premiers billets bilingues de la Banque du Canada. Le premier billet vert arborant le visage de la reine Élisabeth II est imprimé en 1954.

    Le huard, composé d’un alliage de nickel et de bronze, niche dans le portefeuille des Canadiens depuis 1987.

    La fin de l’émission de quelques billets

    • Les billets de un dollar et de deux dollars ont cessé d’être émis en 1989 et en 1996, respectivement. Ils ont été remplacés par des pièces de monnaie.
    • Le billet de 25 dollars est un billet commémoratif. Ce billet et celui de 500 dollars ont cessé d’être imprimés peu après leur émission en 1935.
    • Le billet de 1 000 dollars n’est plus émis depuis 2000.

    Source : Banque du Canada

    Le cours légal

    Lors du dépôt du budget 2018, le gouvernement du Canada annonce la fin du cours légal pour les billets de banque de un dollar, deux dollars, 25, 500 et 1000 dollars.

    Il est toujours possible de se faire rembourser la valeur nominale de ces billets par une institution financière ou par la Banque du Canada.

    Archives

    Économie