•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus pour une eau propre à Batchewana

Robinet.

L’argent provient d’un montant de 172,6 millions de dollars sur trois ans, annoncé dans le budget fédéral 2018 et qui vise à améliorer l’eau potable dans les communautés autochtones du pays.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral octroie 320 000 $ pour la conception d'une nouvelle usine de traitement d'eau dans la Première Nation de Batchewana, au nord de Sault-Sainte-Marie en Ontario. Une fois en exploitation, l'usine alimentera environ 200 membres de la communauté en eau potable.

L’usine sera construite à Goulais Mission et comprendra également un réseau d’aqueduc décentralisé à Obadjiwan.

La communauté aura aussi un soutien pour l’aider à passer à la phase de construction du projet.

Il s’agit d’un pas important pour cette communauté, a indiqué le ministre Seamus O’Reagan dans un communiqué.

Il a souligné aussi le travail du chef Dean Sayers et de son conseil de bande pour leur leadership dans le dossier.

Dean Sayers, chef de la PN de Batchewana.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Première Nation de Batchewana figure au nombre des communautés autochtones où l’eau du robinet est impropre à la consommation.

Photo : CBC/Erik White

Le chef de la Première Nation de Batchewana a pour sa part indiqué que sa communauté attend depuis longtemps une eau propre et se dit optimiste quant à la mise sur pied de l’usine.

L’eau est contaminée à l’uranium.

Cela force les résidents à boire de l’eau embouteillée.

Le chef Sayers estime à environ un million de dollars l’argent dépensé en bouteilles depuis les dix dernières années.

Le saviez-vous?

La Première Nation de Batchewan s’étend sur quatre territoires, soient la baie Goulais, Rankin, Obadjiwan et l’île Whitefish.

Une fois construite, l’usine de traitement fournira de l’eau à Goulais Mission.

Obadjiwan disposera d’un système décentralisé qui nettoie et filtre l’eau directement au point d’entrée de chaque résidence.

La conception de l’usine de traitement a été confiée à l’expert-conseil Arcadis Canada en décembre 2018.

Autochtones

Environnement