•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 81 crucifix sur les murs du CIUSSS de l’Estrie-CHUS resteront

Un crucifix sur un mur.
Ce crucifix est installé dans une salle communautaire du Centre d'hébergement Saint-Vincent de Sherbrooke. Photo: Radio-Canada
Fanny Lachance-Paquette

Alors que la Coalition Avenir Québec a déposé un projet de loi sur la laïcité de l'État, dont les répercussions sur l'habillement des employés de l'État font fortement réagir, les symboles catholiques dans les lieux publics gouvernementaux, comme dans les hôpitaux, sont là pour rester.

Depuis le dépôt du projet de loi le 28 mars dernier, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS n’a reçu aucune directive ministérielle les sommant de retirer les crucifix de leurs installations.

En 2017, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS avait fait l’inventaire des crucifix dans ses établissements. Résultat: pas moins de 81 crucifix sont répertoriés dans 11 bâtiments du réseau de la santé estrien. Ce chiffre comprend toutefois trois croix et un chemin de croix.

Alors que plusieurs des crucifix se retrouvent dans les chapelles, certaines sont plutôt installées dans un poste de soins, un couloir, un salon, une cuisine, un atelier mécanique ou une buanderie. Le dénombrement inclut aussi les crucifix qui se trouvent dans les boutiques des centres hospitaliers.

Le projet de loi 21 stipule pourtant que les établissements publics visés par la Loi sur les services de santé et les services sociaux doivent respecter la neutralité religieuse de l’État.

Extrait du projet de loi 21Extrait du projet de loi 21 sur la laïcité de l'État Photo : Radio-Canada

Questionné sur la nécessité de retirer les crucifix des hôpitaux et des centres de soins publics pour en assurer la neutralité religieuse, le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, a déclaré non, souvent les objets sont des objets historiques.

Le ministre a rappelé qu’à l’Assemblée nationale, le crucifix sera déplacé après l’adoption du projet de loi considérant son emplacement particulier au salon bleuet il a soutenu qu’il serait mis en valeur ailleurs dans l’enceinte du parlement.

Bien sûr, on suit la discussion en cours sur la laïcité et on va rester à l'affût des orientations québécoises à ce sujet-là.

Geneviève Lemay, porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Geneviève Lemay, porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, souligne qu’aucune réflexion n’a été effectuée à l’interne sur ce sujet, mais que la direction se pliera aux orientations gouvernementales.

L’organisation n’a reçu aucune plainte à cet effet au cours des quatre dernières années.

Estrie

Politique provinciale