•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario veut fusionner les services ambulanciers

Trois ambulances stationnées dans un grand garage qui sert à l'entretien et la préparation des véhicules.

Des ambulances stationnées au quartier général du personnel paramédical de Belleville en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Le gouvernement de Doug Ford compte amalgamer les 59 services municipaux d'ambulance de la province en 10 agences régionales­.

Le budget présenté jeudi dernier par le ministre des Finances Vic Fedeli en fait une vague allusion en mentionnant que les services de santé d’urgence seront intégrés au système de soins de santé de l’Ontario.

Dans le document du budget, le gouvernement dit étudier de nouveaux modèles pour les services ambulanciers afin de réduire le double emploi, sans donner de détails.

Le gouvernement rationalisera la manière dont les services de répartition des ambulances sont offerts en intégrant mieux les 59 exploitants de services de santé d’urgence et les 22 centres de répartition de l’Ontario.

Budget de l’Ontario 2019

Deux sources proches du dossier ont indiqué à CBC que le gouvernement fusionnera tous les services paramédicaux locaux de la province en 10 exploitants régionaux.

Les progressistes-conservateurs réduiront du même coup le nombre de bureaux de santé publique, pour un total de 10. On ne sait pas cependant si les services ambulanciers régionaux desserviront les mêmes territoires que les agences de santé publique.

L'Association des municipalités de l'Ontario se dit choquée et profondément préoccupée par les changements proposés. L'organisme attend des clarifications du gouvernement Ford, surtout que le financement des services ambulanciers est partagé. Environ 720 millions de dollars par année viennent des municipalités et 580 millions de la province.

L’Ontario Association of Paramedic Chiefs, l'organisation réunissant les chefs des services paramédicaux de la province, tiendra de son côté une réunion d’urgence pour discuter du projet de fusion.

Par courriel, la ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, assure qu'aucun ambulancier paramédical ne perdra son emploi. Notre gouvernement renforce les capacités de nos excellents ambulanciers paramédicaux de première ligne afin qu'ils puissent améliorer les soins d'urgence déjà excellents qu'ils offrent tous les jours, peut-on lire dans le message.

La porte-parole néo-démocrate en matière de santé, France Gélinas, s'inquiète particulièrement pour les Ontariens en milieu rural ou ceux qui s'aventurent loin d'une adresse fixe. Réduire le nombre d'exploitants des services paramédicaux pourrait compliquer le travail des répartiteurs d'urgence et des ambulanciers, selon elle.

Pour nous, d'en avoir encore moins qui vont servir des régions encore plus grandes, ça va contre les recommandations du coroner et ça va mettre la vie des gens que je représente et les gens du Nord et en milieu rural à risque, affirme-t-elle.

Avec les informations de CBC

Toronto

Santé publique