•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Fransaskoise à la finale nationale d'art oratoire

Malika Yoh avec sa médaille.
Malika Yoh Photo: Noura Coulibaly
Radio-Canada

Une étudiante de 11e année à l'école Campbell Collegiate, Malika Yoh, représentera la Saskatchewan le 1er juin prochain lors de la 17e finale nationale d'art oratoire qui aura lieu à Ottawa.

Pour y arriver, la Fransaskoise a remporté la fin de semaine dernière à Saskatoon le concours provincial d’art oratoire dans la catégorie « Immersion et impromptu. »

La portion impromptue demande une créativité et une inspiration presque soudaines : « C’est un discours que tu ne peux pas préparer. Tu arrives là-bas, on te donne un sujet et tu as 15 minutes pour te préparer. Évidemment, tu ne peux pas écrire un discours en 15 minutes, alors tu dois écrire des points [de forme] et présenter ton discours », a expliqué l'étudiante.

À Saskatoon, le sujet qu’elle devait développer était : « Comment les réseaux sociaux affectent les adolescents? » Plus précisément, elle avait à répondre à la question en se basant sur son expérience personnelle. « Je leur ai dit que les réseaux sociaux m’affectaient (rires). »

Une troisième victoire

C’est la troisième fois que Malika Yoh remporte la finale provinciale du concours d’art oratoire. Cependant, il s’agit de la première année où elle peut se rendre à la finale nationale. Les deux premières fois, elle était « trop jeune pour y aller », a-t-elle précisé.

À la finale nationale, il y a un enjeu relativement important pour son avenir à long terme : « Nous pouvons gagner plusieurs bourses d’universités francophones, dont celles de Moncton, Ottawa et Montréal », dit celle qui désire faire ses études à l’Université d’Ottawa.

Saskatchewan

Faits divers