•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle étape franchie pour le village urbain Bonnie Doon

 Il s'agit d'une image modélisée du futur village urbain. Des tours d'habitations illuminées sont construites de part et d'autre d'un boulevard. Au premier plan se trouve une place avec une fontaine, des tables, des chaises et des parasols.
Un aperçu du futur village urbain Bonnie Doon. Photo: Morguard Investments Ltée
Radio-Canada

Le conseil municipal d'Edmonton a approuvé, lundi, une modification de zonage du secteur dans lequel se trouve le centre commercial Bonnie Doon pour en faire un espace commercial et résidentiel revitalisé.

Le propriétaire du centre commercial Bonnie Doon, Morguard Investments, souhaite changer le visage de ce quartier pour y faire grandir un village urbain dans la 85e Rue, entre la 84e et la 87e Avenue.

Dans son projet, le promoteur prévoit de faire cohabiter des tours d’habitation et des aires commerciales et récréatives pour remplacer le centre commercial qui tend à devenir désert.

Se mettre au vert

Avec l’arrivée du train léger dans ce secteur de la ville, le futur village urbain fera aussi la part belle aux modes de transport de rechange aux voitures.

« Le nouveau visage de Bonnie Doon s'inscrit dans un désir de développement durable [pour le quartier] », affirme une vice-présidente de Morguard Investments, Margaret Knowles.

Plus de 4000 logements écoénergétiques y verront également le jour aux côtés d’une terrasse publique dotée d’espaces verts.

C’est à la suite de consultations avec les habitants du quartier, il y a plus d’un an, que le promoteur immobilier a imaginé cette cure de jouvence pour le centre commercial Bonnie Doon.

« Il a bien entendu que la priorité était d’avoir une épicerie, ensuite, une salle de quilles, beaucoup de parcs et de verdure, ainsi que des espaces pour se retrouver et magasiner », indique Dave Sutherland, de la ligue communautaire de Holyrood.

Avant d’approuver le zonage du secteur, le conseil municipal a indiqué que les tours d’habitation devaient comprendre 5 % de logements réservés à des familles, soit au moins 200 appartements.

« Chaque aspect de cet ensemble immobilier doit renforcer la communauté et redynamiser la ville », a indiqué le maire, Don Iveson.

Le feu vert du conseil municipal pour changer le zonage du secteur représentait l’avant-dernière étape de ce projet, dont la construction prendra 20 à 30 ans.

Alberta

Immobilier