•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondation majeure à Beauceville : 300 bâtiments envahis par l'eau

Des voitures sont presque submergées.

Des voitures sont presque submergées.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Alain Rochefort

Le centre-ville de Beauceville est touché par une inondation majeure. Environ 300 bâtiments - dont 230 résidences- ont été envahis par l'eau de la rivière Chaudière. Certains résidents secourus par les autorités rapportent déjà que les dommages sont considérables.

Plusieurs rues et immeubles qui longent la rivière ont rapidement été inondés après qu'un embâcle, qui s'était formé sur la rivière Chaudière lundi, eut cédé un peu après 6 h mardi.

Le sous-sol de l'église a notamment été complètement inondé. Des voitures ont même été emportées par le courant.

Des résidents de Beauceville secourus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des résidents de Beauceville secourus.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Plusieurs panneaux de signalisation ont également été endommagés.

Des camions avec passerelles ont été déployés pour venir en aide aux résidents restés prisonniers de leur maison.

Une quarantaine de sinistrés sont déjà hébergés dans un centre d'urgence.

Certains riverains, pourtant habitués par ces inondations, prétendent que c'est du jamais-vu depuis 1991.

« C'est la première fois que je vois autant d'eau. Il y a des personnes qui sont pratiquement ruinées dans ça », déplore Roland Poulin, résident du secteur

La station-service Ultramar, située près du pont, est inondée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La station-service Ultramar, située près du pont, est inondée.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Mélanie Genest abonde dans le même sens. Les pertes économiques seront importantes.

« Les commerces, comment de pertes d'argent ils vont avoir? Il y a en a qui sont restés pris dans les restaurants. Là, ils se font évacuer. C'est une perte d'argent », souligne-t-elle.

Une crue rapide

Annie Chabot et sa fille Émilie ont été secourues par les pompiers. Elles témoignent de la rapidité avec laquelle l'eau a monté.

« Elle est sortie [de son lit] tellement vite. Je me suis réveillée et il y en avait juste un peu [d'eau] au bord de la rue Lambert », raconte Mme Chabot.

Puis, tout à coup, il y a eu un gros coup de vague. C'est épouvantable. J'étais contente quand [les secouristes] sont venus nous chercher.

Annie Chabot

Des chaloupes

Des chaloupes ont été nécessaires pour secourir certains riverains, dont les résidences se trouvent un peu plus en retrait du centre-ville.

« Il va falloir mettre tout ça au propre, au sec et tout pomper l'eau », a dit l'un d'eux.

L'École Jésus-Marie de Beauceville, la Polyvalente Saint-François ainsi que l'École de Léry sont restées fermées mardi en raison de ces inondations.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sous-sol de l'église de Beauceville est notamment inondé.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Nouvel embâcle?

Les glaces se dirigent maintenant vers Saint-Joseph-de-Beauce où, depuis lundi, la rivière est en hausse constante.

Les services d'urgence sont sur un pied d'alerte.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc et Pascal Poinlane

Accidents et catastrophes

Justice et faits divers