•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le directeur général de la Ville de Sherbrooke confirmé dans son poste

Le nouveau directeur de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard

Le directeur de la Ville de Sherbrooke, Daniel Picard

Photo : Ville de Sherbrooke

Radio-Canada

Récemment critiqué publiquement, le directeur général de la Ville de Sherbrooke pourra rester en poste. Une majorité d'élus lui ont accordé leur confiance, au terme de sa période de probation.

On avait une entente, il faut la respecter. Il fait un excellent travail. Il n'y a pas eu de plainte au cours des deux dernières années, je tiens à le mentionner, affirme le maire de Sherbrooke Steve Lussier.

Monsieur Picard est respecté à l'hôtel de ville, le climat de travail est bon, poursuit-il.

Daniel Picard restera donc en poste jusqu'à la fin de son contrat de six ans, soit jusqu'en 2024.

Les conseillers municipaux Paul Gingues, Pierre Tremblay, Pierre Avard et Annie Godbout ont inscrit leur dissidence. Évelyne Beaudin a pour sa part quitté la salle du conseil lors du vote.

Je souhaitais que ce soit traité de manière objective et non pas émotive. On est la sixième ville en importance au Québec, on doit s'assurer d'avoir des gens compétents pour faire le travail, indique Annie Godbout.

Pour ma part, je n'avais pas assez de données objectives pour prendre cette décision. J'étais prête à faire un compromis dans la mesure où le mandat ne dépassait pas d'un an l'arrivée d'un prochain conseil municipal, renchérit-elle.

Annie Godbout déplore qu'un dossier de ressources humaines ait été traité sur la place publique. Ça ne devrait pas se faire, peu importe le poste, dit-elle.

Paul Gingues aurait également souhaité que le contrat soit de plus courte durée.

On n'a pas le droit de modifier la durée du contrat puisque c'était l'entente au départ. On ne peut pas la diminuer ni l'augmenter, explique Chantal L'Espérance, membre du comité exécutif.

Rappelons que l’ancien directeur général Yves Vermette a rapporté qu’un consultant avait déjà informé la Ville de Sherbrooke que Daniel Picard avait connu certains démêlés avec des collègues alors qu’il travaillait pour la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. M. Vermette est venu à la défense du directeur général actuel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Affaires municipales