•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des appartements pour personnes sourdes ou malentendantes à Gatineau

Un immeuble d'appartements en construction.

L’immeuble d'appartements sera prêt à accueillir ses locataires dès le mois de juin.

Photo : Radio-Canada

Jérôme Bergeron

C'est un projet qui aura mis cinq ans à se concrétiser et qui est unique en son genre dans la région : une maison pour personnes sourdes ou malentendantes, à Gatineau. Ses futurs locataires partagent tous un lien, la langue des signes.

Le projet, nommé Un toit sourd ma tête, comporte 18 unités, qui seront prêtes à accueillir leurs locataires dès le mois de juin. Ils seront tous prestataires du programme Supplément du loyer.

L’édifice d'appartements a été entièrement adapté pour répondre aux besoins de la communauté sourde de l’Outaouais.

C’est un besoin de socialisation pour ces résidents. On a entendu dans le passé plusieurs histoires qui se sont mal finies, explique la directrice par intérim de l’Association de l'ouïe de l’Outaouais (ADOO), Rana Annous, qui espère ainsi pouvoir briser l’isolement au sein de la communauté.

À son avis, il est souvent difficile pour les personnes sourdes de s’intégrer à la communauté entendante, en raison de la barrière de la langue.

Pour eux, il est très important d’avoir un appartement avec des services [à proximité] également, pour ne pas que la personne soit isolée pendant des jours, des semaines.

Rana Annous, directrice par intérim de l’Association de l'ouïe de l’Outaouais (ADOO)

Les services de soutien à la communication de l’ADOO seront offerts au sous-sol de l’édifice. Un espace a aussi été prévu pour une salle communautaire, afin d’organiser la foule d’activités mensuelles de l'Association, qui aura pignon sur rue à la même adresse.

Michel Portelance y aura son propre appartement, tout neuf. Un déménagement qu’il attend avec impatience.

Je vis beaucoup de frustrations depuis deux ans, quant à la communication avec mes voisins. Je ne suis pas bien là-bas. Quand je vais arriver ici, je vais être heureux, nous dit-il, par la voix de son interprète.

Un homme et deux femmes portent des casques de construction.

Michel Portelance, futur locataire d'Un toit sourd ma tête

Photo : Radio-Canada

Des lumières qui scintillent

L’imposant édifice d'appartements vient d'être érigé dans le secteur des Hautes-Plaines. Le projet de 5,3 millions de dollars est le troisième au Québec à être entièrement consacré à la communauté sourde.

Il a été financé par des dons de particuliers, des programmes publics, le Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais ainsi que la Ville de Gatineau.

Michel Portelance a eu l’occasion de visiter son nouvel appartement pour la première fois lundi. Dans quelques semaines, il quittera son vieil appartement du Vieux-Hull pour vivre dans un logement complètement neuf.

C’est mon appartement, ça? Wow!

Michel Portelance

J’ai des problèmes avec mon loyer actuel, problèmes avec l’électricité, c’est tout petit. Je suis vraiment touché [d’emménager ici], ajoute-t-il.

Avec un grand sourire, il explique fièrement le fonctionnement de ses outils d’adaptation.

En cas d’incendie, il sera averti par un signal lumineux intermittent. Si quelqu’un appuie sur la sonnette d’entrée, un gyrophare blanc lui signalera la présence d’un invité.

S’il connaît plusieurs de ses futurs voisins, il pourra faire connaissance avec de nouveaux locataires lors du déménagement, entre les mois de mai et de juin.

L’ADOO, qui gère ce projet, cherche toujours quelques locataires pour des appartements vacants.

Ottawa-Gatineau

Immobilier