•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paris pleure, Québec prie

La flèche et des échafauds sur le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris sont en feu entourés de colonnes de fumée.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Photo : Reuters / Benoit Tessier

Radio-Canada

Pendant que les Français pleurent Notre-Dame de Paris, dont une partie a été ravagée par les flammes, les catholiques de Québec sont invités à participer à un moment de prière mardi soir à la basilique-cathédrale Notre-Dame.

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, a été profondément touché par l'incendie de la cathédrale. « Ça me touche beaucoup », affirme celui qui y a d'ailleurs présidé les fêtes de l'Assomption les 14 et 15 août derniers.

Il rappelle que la ville de Québec est passée par une épreuve similaire le 22 décembre 1922 alors que la cathédrale de Québec était la proie des flammes. Un incendie survenu à la suite de travaux majeurs, explique-t-il.

« Personne n'est à l'abri », ajoute l'archevêque.

Un moment de prière dédié à la tragédie aura lieu mardi lors de la messe de 19 h 30.

Au-delà du catholicisme

Visiblement bouleversé et ému par l'incendie, Jean Provencher souligne que Notre-Dame de Paris a des références bien au-delà de la religion. Elle a marqué l'histoire, la littérature, l'architecture et le cinéma, pour ne nommer que ceux-là.

C'est un monument. Quand on est à côté, c'est une sorte de monstre.

Jean Provencher, historien

Bruno Savard rencontre l'historien Jean Provencher

Québec

International