•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aréna Jacques-Côté : l’opposition accuse la Ville de négligence 

gosselin8
Jean-François Gosselin, chef de l'opposition à la Ville de Québec. Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Olivier Lemieux

Québec 21 croit que la Ville de Québec est à blâmer pour la rupture d'une poutre du toit de l'aréna Jacques-Côté, dans le secteur Sillery, en février dernier. Le chef Jean-François Gosselin estime même que la « négligence » de l'administration Labeaume aurait pu avoir de graves conséquences.

« Ça n’a aucun sens monsieur le président », a tonné le chef de l’opposition en parlant de l’évacuation de l’aréna Jacques-Côté l’hiver dernier, en plein match de hockey.
Jean-François Gosselin estime que la Ville aurait dû jouer de prudence en déneigeant la toiture du bâtiment bien avant le 16 février.

Un rapport d’expert publié vendredi a confirmé qu’il y avait 5 pieds (1,5 mètre) de neige par endroit sur la structure au moment de l’incident.

Est-ce qu’on avait pris tous les moyens nécessaires pour que ça n’arrive pas? La réponse est non.

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

L’aréna bâti en 1972 doit être démoli d’ici l’été. Comme l’ouverture du nouveau centre de glace de Sainte-Foy n’est pas prévue avant 2020, la disparition de l’infrastructure entraînera un manque d’heure de glaces pour les associations sportives et les utilisateurs de la patinoire.

Une accusation « grave »

Il n’en fallait pas plus pour faire bondir le conseiller d’Équipe Labeaume responsable des sports, Steeve Verret.

« On se fait accuser de négligence et c’est grave », a-t-il déploré.

Selon lui, le bris de toiture était difficilement prévisible et le déneigement a été effectué au moment jugé opportun par les ingénieurs de la Ville de Québec.

La conseillère dans le district de Limoilou, Suzanne Verreault, a aussi balayé du revers de la main les critiques du chef de l’opposition, le qualifiant de « grand dramaturge ».

« Les équipements municipaux ont été très bien entretenus tout l’hiver », a-t-elle tranché.

Québec

Affaires municipales