•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dernière opération de séduction pour les chefs albertains

Rachel Notley porte un casque blanc et sourit à la caméra. Jason Kenney sourit devant des micro tendus.
Rachel Notley (à gauche) et Jason Kenney (à droite) ont fait leurs derniers bains de foule dans la capitale et la métropole albertaines avant le jour des élections. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Rachel Notley, a commencé la journée devant une compagnie de tuyauterie, à Calgary, pour mettre l'accent sur sa politique énergétique, alors que son principal adversaire, Jason Kenney, a pris un bain de foule à Sherwood Park, à l'est d'Edmonton.

Rachel Notley a choisi de s’attaquer à la question- épineuse pour elle - des oléoducs, comme dernier champ de bataille avant l’élection. Avec un casque sur la tête et des bottes de travail aux pieds, elle s’est rendue, lundi, devant l’usine de Nordei Fabricators, qui construit et répare des pipelines.

« Je fais cette promesse aux Calgariens et à tous les Albertains : [....] je vais gagner la bataille des oléoducs », a-t-elle lancé. « Non pas en criant après les autres Canadiens, mais en continuant à recueillir leur soutien. »

Elle s’attend à obtenir le feu vert d’Ottawa pour le projet d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain dans le prochain mois. « Nous y sommes presque! » a-t-elle assuré à la foule.

Rachel Notley, avec un casque et des bottes de travail est debout dans un chantier, entourée d'ouvriers. Des tronçons de pipeline sont visibles en arrière-plan.Rachel Notley croit avoir le feu vert d'Ottawa pour le projet Trans Mountain au cours du prochain mois. Photo : Radio-Canada / Fuat Seker

La chef du NPD a aussi appelé les électeurs à ne pas céder à l’approche « démagogique » du chef du Parti conservateur uni (PCU), Jason Kenney, qui promet de forcer la main à Ottawa et aux provinces qui entravent la construction d’oléoducs.

Elle a ensuite pris la route pour Edmonton, où elle a tenu un discours dans l’édifice historique de l’École de l’avenue McKay, entourée des autres candidats du NPD dans la capitale.

Jason Kenney à Sherwood Park

Non loin de là, Jason Kenney a fait une dernière ronde de porte-à-porte dans le quartier de Sherwood Park. Dans un discours acclamé par des militants, il a rappelé les trois priorités de son parti : l'économie, les emplois, les pipelines. Il a consacré la majeure partie de son allocution à énumérer les torts du NPD et les difficultés économiques de l’Alberta, avant de répéter qu’il n’hésiterait pas à poursuivre en cour les nombreux organismes caritatifs, « financés par des groupes étrangers », qui s’opposent au développement de l’industrie pétrolière.

« Demain, vous pouvez choisir un gouvernement qui a eu le pire effet sur l’économie de l’histoire moderne de l’Alberta ou vous pouvez choisir un gouvernement qui sera obsédé par la création d’emplois et qui a un plan détaillé pour ramener les investissements en Alberta », a-t-il lancé aux électeurs albertains.

Jason Kenney serre une main dans la foule. Un candidat applaudit derrière lui.Jason Kenney était accompagné des candidats du PCU dans Sherwood Park et Strathcona-Sherwood Park, lundi, lorsqu'il s'est adressé à une foule de militants. Photo : Radio-Canada

Le chef du PCU était attendu à Saint-Albert, vers 15 h pour un deuxième rassemblement.

Le chef du Parti albertain, Stephen Mandel, a aussi pris un bain de foule sur la 111e avenue, à Edmonton. Il est venu discuter avec les médias et les électeurs.

David Khan, chef du Parti libéral de l’Alberta, est quant à lui resté dans les quartiers généraux de son parti, à Calgary, pour parler de justice et de sécurité publique. Il promet, entre autres, d’investir 10 millions de dollars pour engager davantage de policiers, de réduire les temps d’attente pour la tenue des procès et de réformer la Loi sur la famille.

Les bureaux de vote seront ouverts le mardi 16 avril, de 9 h à 20 h.

Avec les informations de Fuat Seker

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale