•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bureaux de vote pour les moins de 18 ans en Alberta

Une jeune fille aux cheveux longs et à lunettes dépose un papier dans la fente d'une boîte en carton posée sur une table. Une autre boite en carton est posée à côté. Derrière, des jeunes sont en ligne et semblent attendre leur tour.
1347 écoles primaires et secondaires ont participé à la plus importante campagne de vote des élèves de l'Alberta jamais réalisée à ce jour. Photo: Radio-Canada / Nelly Albérola
Nelly Albérola

Plus de 170 000 élèves de 1347 écoles primaires et secondaires de l'Alberta ont simulé un vote électoral.

Ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas en âge de voter que les jeunes ne peuvent pas être concernés.

« J’ai regardé la situation économique actuelle de l’Alberta, puis j’ai consulté les programmes des partis, leurs intentions et leurs promesses de campagne », raconte Axel Généreux, élève en 8e année dans une école francophone publique de Calgary, l’École de la Source.

J’ai voté pour celui qui, je pense, serait le plus bénéfique pour l’Alberta.

Axel Généreux, élève en 8e année à l’École de la Source, à Calgary.

Comme ce jeune garçon, plus de 170 000 élèves de la 6e à la 12e année se sont rendus aux urnes, entre jeudi dernier et ce lundi, pour exprimer, eux aussi, leur vote lors d’élections provinciales… simulées, intitulées « Vote étudiant ».

Proposé par l’organisme national non partisan CIVIX, ce programme est un exercice en tout point conforme à la réalité pour préparer ces futurs électeurs à leur devoir de citoyen.

Deux jeunes sont assis derrière une table. Alors que la première surligne une liste sur une feuille, le second tend un papier à un troisième jeune, debout de l'autre côté de la table.La simulation suit à la lettre le déroulement d'un bureau de vote. Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

« Tout est comme dans un vrai bureau de vote, assure Mélanie Savoie, enseignante d'études sociales à l’École de la Source et directrice du bureau de vote fictif. Nous avons des greffiers qui vérifient l’identité des électeurs, des bulletins de vote, des isoloirs, des urnes et des scrutateurs. »

Ils ont même appris à connaître les vrais candidats de leur région.

Mélanie Savoie, enseignante à l'École de la Source

L’enseignante a passé deux semaines à initier ses élèves à la politique locale et à les pousser à la réflexion au-delà de l’exercice en classe. « Mes parents travaillent tous les deux dans le secteur pétrolier, précise Maxime Maroyav, élève en 8e année. Certains partis veulent sauver l’économie et le pétrole, et ça pourrait aider ma famille. »

« [L'élection] détermine notre vie de tous les jours, ce qu’il se passe à l’école comme les programmes », ajoute Lina Hilout, élève en 9e année et greffière pour la simulation.

Une jeune graçon est debout, accoudé à une table. Devant lui, il y a une boite en carton avec l'inscription VOTING SCREEN ÉCRAN qui cache ce que le garçon écrit.Les résultats des votes des élèves seront annoncés après « ceux des adultes ». Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

Tous les mêmes

Si certains se sentent investis dans leur devoir, d’autres le sont beaucoup moins. Non par manque d’intérêt pour le système électoral, mais plutôt par rejet de la politique en général. « Je ne voulais pas voter, car je n’aime aucun des candidats, déclare Laura Vanegas, élève en 8e année. Mon enseignante me dit de voter pour le moins pire. »

Même voter pour le moins pire, c’est déjà pour moi une mise en péril.

Laura Vanegas, élève en 8e année à l’École de la Source de Calgary.

L’école étant un lieu de vote officiel pour le scrutin de mardi 16 avril, les élèves auront l’occasion de suivre au plus près la journée électorale.

75 % des écoles primaires et secondaires de l’Alberta, réparties dans les 87 circonscriptions, ont participé à ce programme, faisant de ce dernier le plus important vote d’élèves jamais réalisé dans la province.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale