•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Ford : Santé publique Ottawa devra revoir ses priorités

Vera Etches répond aux questions de journalistes à l'hôtel de ville d'Ottawa.

La médecin-chef en santé publique à Santé publique Ottawa, Dre Vera Etches

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

Santé publique Ottawa devra revoir ses priorités et possiblement couper certains programmes afin de répondre aux exigences budgétaires de la province.

Quelques jours après le dépôt du premier budget du gouvernement Ford, Santé publique Ottawa tente encore de cerner les effets qu’auront les compressions sur ses activités.

Nous n’avons pas les détails pour Ottawa, pas d’informations sur notre budget, a indiqué la médecin-chef en santé publique pour l'institution, Dre Vera Etches. Elle présentait lundi soir ses préoccupations aux conseillers municipaux lors d'une réunion du Conseil de Santé.

Il y a beaucoup de questions, on a besoin de détails.

Dre Vera Etches, médecin-chef en santé publique

Une baisse des dépenses... et une approche plus régionale

Le gouvernement veut réduire le nombre de bureaux de santé publique et couper leurs dépenses de 200 millions de dollars d’ici 2021-2022. Les 35 bureaux locaux de santé locaux deviendront 10 bureaux régionaux afin de prôner une approche voulue plus coordonnée.

La Dre Etches s’attend déjà à ce que le bureau de Santé publique Ottawa soit fusionné à celui d’une autre municipalité.

J’imagine que c’est prévu. Avec dix bureaux pour toute la province, difficile de penser que Santé publique Ottawa restera seulement Santé publique Ottawa, croit-elle.

La médecin-chef s’inquiète que la fusion de bureaux n’entraîne un effacement des préoccupations locales et rappelle que les besoins des populations sont différents dans différents coins de la province.

C'est important pour moi que la population ait un bon service de santé publique pour prévenir les maladies.

Dre Vera Etches, médecin-chef en santé publique

Cette préoccupation est partagée par le conseiller municipal du quartier Alta Vista, Jean Cloutier, également membre du Conseil de Santé d’Ottawa.

Nous avons plusieurs populations : rurales, urbaines, francophones. Est-ce qu’un bureau de santé à l’extérieur de ce milieu va pouvoir parvenir aux besoins de la population comme on le fait présentement? demande-t-il.

Revoir les programmes

Santé publique Ottawa offre des services de vaccination, de lutte contre le tabagisme ou d’analyse d’eau potable en plus de mener des programmes de sensibilisation.

L’agence indique qu’elle devra revoir ses axes d'intervention pour répondre aux nouvelles orientations de la province. La Dre Etches laisse entendre que certains programmes pourraient cesser d’exister ou être confiés à d’autres partenaires.

Il y a des possibilités et c’est notre priorité maintenant de trouver différents partenaires.

Dre Vera Etches, médecin-chef en santé publique

Le conseiller Cloutier a pour sa part indiqué qu’il présenterait les inquiétudes de l'agence à la province.

En tant qu’élu, je vais m’assurer d’être impliqué dans cette discussion, a-t-il promis.

En 2018, Santé publique Ottawa avait un budget de 62,8 millions de dollars, dont 48,5 millions de la province.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Ottawa-Gatineau

Santé publique