•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachel Notley : « Nous avons changé la politique de notre province à tout jamais »

Rachel Notley entourée de membres de sa famille et de son équipe.
La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Alberta, Rachel Notley, s'adresse à ses partisans après la défaite de son parti lors de la soirée électorale à Edmonton, le 16 avril 2019. Photo: Reuters / Candace Elliott
Heloïse Rodriguez

Le NPD est devenu ce soir le premier parti au pouvoir en Alberta qui n'arrive pas à obtenir un second mandat. Il récolte 25 sièges, bien moins que les 54 sièges obtenus lors des élections de 2015.

La chef du NPD, Rachel Notley, conserve son siège dans Edmonton-Strathcona, où les électeurs l'ont réélue pour une quatrième fois. Certains ministres sortants, comme Sarah Hoffman et David Eggen, ont également réussi à conserver leur siège.

Mais, malgré la défaite de son parti, la première ministre sortante Rachel Notley a choisi d'insister sur les moments marquants de son gouvernement.

Rachel Notley lève le bras pour saluer la foule. Des membres de sa famille et de son équipe sont derrière elle.Rachel Notley salue ses partisans lors de son discours après la victoire du Parti conservateur uni de Jason Kenney. Photo : Radio-Canada / Emma Hautecoeur

C'est sous un tonnerre d'applaudissements, devant une foule qui scande son nom, et entourée de ses enfants en larmes, que Rachel Notley a pris la parole à la suite de l'annonce de la victoire du Parti conservateur uni.

« Il y a quatre ans, les Albertains nous ont choisis pour faire un travail. Nous l'avons fait avec intégrité et, aujourd'hui, grâce à cela, l'Alberta se porte mieux. Je suis très fière de votre travail et vous devriez l'être aussi », a déclaré Rachel Notley.

Elle a rappelé les principales réalisations de son gouvernement, comme la hausse du salaire minimun à 15 $ de l'heure et l'adoption de la loi garantissant l'anonymat des jeunes qui veulent participer à des alliances gai-hétéro dans leurs écoles.

« Vous, tous les Albertains qui vous identifiez comme LGBTQ+, je vais toujours vous défendre, et le NPD vous défendra toujours dans l'opposition officielle », a-t-elle lancé.

Cela a été un honneur d'être votre première ministre et cela va être un honneur de faire partie de votre opposition [officielle].

Rachel Notley, chef du NPD

Rachel Notley a félicité le futur premier ministre, Jason Kenney, et indiqué qu'elle voulait travailler avec lui pour faire une « transition harmonieuse ». Elle a promis de demander au prochain gouvernement de rendre des comptes et de « s'assurer que toutes les voix seront entendues ».

Qui est Rachel Notley?

  • Rachel Notley est née le 17 avril 1964.
  • Son père, Grant Notley, est devenu le premier néo-démocrate à être élu dans une élection générale en 1971.
  • Elle a travaillé comme avocate avant de se lancer en politique.
  • Elle se présentait dans Edmonton-Strathcona pour un quatrième mandat : elle a été élue députée en 2008, en 2012 et en 2015.
  • Elle a été élue chef du NPD en octobre 2014.
  • Elle est devenue la 17e première ministre de l’Alberta en 2015, à la tête de la formation qui a mis fin aux 44 ans au pouvoir des conservateurs en Alberta.

Les engagements du NPD :

Sa campagne électorale en quelques mots

Tout au long de la campagne, le parti de Rachel Notley était à la traîne dans les sondages, derrière le Parti conservateur uni. La chef néo-démocrate était dans la position difficile de devoir défendre son bilan économique alors que l’économie de la province roule au ralenti.

Elle a essayé de miser sur les questions sociales, les investissements en éducation et en infrastructure, pour se démarquer de son rival conservateur. Rachel Notley a également dit à plusieurs reprises qu’elle ferait tout pour que l’expansion du pipeline Trans Mountain soit réalisée et qu'il s'agissait du « combat de sa vie ».

Le NPD a également essayé de discréditer Jason Kenney en insistant sur les controverses qui entourent son parti ou ses candidats et en remettant en question son leadership. Une tactique qui n’a pas forcément aidé le parti, indiquent des analystes politiques, car la campagne a pris un ton plus négatif, très différent de celui qu'il avait utilisé en 2015.

Beaucoup attendaient le débat des chefs pour voir si Rachel Notley allait se démarquer comme elle l’a fait en 2015, mais selon plusieurs analystes, en ne gagnant pas le débat, la chef du NPD a beaucoup perdu.

Tous les résultats présentés mardi soir sont préliminaires. Élections Alberta annoncera les résultats officiels, qui comprennent le dépouillement du vote par anticipation, le 26 avril.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale