•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauvons notre Seine bénéficiaire du Fonds en fiducie pour la conservation du Manitoba

La ministre Rochelle Squires s'adresse à une foule derrière un lutrin et devant des panneaux annonçant le plan vert et climatique du Manitoba.
Le gouvernement manitobain a dévoilé les 41 premiers projets à recevoir une subvention du Fonds pour la conservation de la province. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement provincial a dévoilé, lundi, la liste des premières subventions octroyées en vertu du Fonds en fiducie pour la conservation pour des projets environnementaux et de développement durable. En tout, 2,2 millions de dollars du Fonds de 102 millions de dollars aideront à financer 41 projets.

Parmi les organismes qui reçoivent de l'argent du gouvernement il y a Sauvons notre Seine, qui a obtenu deux subventions de 50 000 $ chacune.

Son président, Denis Gautron, affirme qu'il s'agit d'une grande journée pour l'organisme qui pourra mener plusieurs projets pour l'aménagement des berges de la rivière.

Une de ces deux subventions sera consacrée à des projets d'amélioration des habitats naturels, tandis que l'autre permettra d'améliorer l'accès de la population à la rivière. Sauvons notre Seine prévoit, entre autres, l'amélioration de sentiers déjà existant le long de la rivière et la création de nouvelles pistes.

Un projet assez intéressant, c'est que nous espérons installer des quais le long de la rivière Seine. Des quais pour canotiers et aussi pour les gens qui s'intéressent au kayak, en particulier un quai qui serait accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Denis Gautron, président, Sauvons notre Seine

Il s'agit de la plus importante subvention reçue par l'organisme depuis sa création il y a 29 ans. Denis Gautron dit qu'il ne s'attendait pas à ce que Sauvons notre Seine reçoive un financement aussi considérable. Il ajoute que les projets devront rapidement être mis en branle, puisque la subvention est offerte jusqu'en 2020 seulement.

Ça indique que le gouvernement prend l'environnement au sérieux. C'est un octroi qui aura des implications pour l'avenir. C'est une indication que le gouvernement veut nous aider à protéger les espaces verts.

Denis Gautron, président de Sauvons notre Seine
Denis Gautron souriant, devant un sapin.Le président de Sauvons notre Seine, Denis Gautron, se réjouit des 100 000 $ auxquels son organisme a droit pour développer des projets de protection de l'environnement et d'accessibilité à la rivière. Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Une première série de subventions

Le Fonds en fiducie pour la conservation a été mis en place dans le budget 2018 de la province dans le cadre du plan vert du gouvernement de Brian Pallister. Le premier ministre a d'ailleurs pris part à l'annonce pour faire part de son engagement envers l'environnement.

J'ai été élevé comme vert, je resterai vert. Ce gouvernement est "vert" et je suis très fier d'être ici devant vous aujourd'hui et de dire que ce plan va assurer que le Manitoba reste au-devant des verts dans ce pays.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Selon le premier ministre Pallister, ces projets vont permettre de s'adapter aux changements climatiques, de mieux gérer le niveau des lacs et de créer plus d'habitats naturels. Il s'est aussi réjoui du fait que de nouveaux projets seront financés chaque année en raison du recours à une fiducie.

Les projets subventionnés sont répartis en quatre catégories : les bassins hydrographiques, les habitats naturels et la vie sauvage, la création de liens entre la population et la nature, ainsi que l'innovation et la planification de la conservation.

Les subventions varient entre 4000 $ et 125 000 $ et vont toutes à des organisations manitobaines.

Manitoba

Protection des écosystèmes