•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médiateur pour dénouer l’impasse de la grue-portique de Cap-aux-Meules

La grue bleue est stationnée dans le port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

L'actuelle grue-portique de Cap-aux-Meules.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Un médiateur est mandaté par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) dans le dossier de la grue-portique et de la cale de halage aux Îles-de-la-Madeleine.

Un litige empêche le Regroupement des usagers du port de Cap-aux-Meules d'avoir accès à la cale de halage, dont la dalle, au-dessus, est la propriété de l'Association des pêcheurs propriétaire des Îles (l'APPÎM).

On a demandé d'avoir un bail conjoint avec l'APPIM pour avoir accès à la cale de halage et l'APPIM refuse de le signer, avance le président du Regroupement des usagers du port de Cap-aux-Meules, Jocelyn Thériault.

Le temps presse pour le Regroupement qui attend la livraison d'une nouvelle grue-portique d'une capacité de 300 tonnes pour la fin juillet.

On a dit à Transport Canada, "donnez-nous la et on va le signer. On va dire à l'APPIM qu'ils ont le droit de s'en servir." Encore une fois, le MAPAQ bloque un peu là-dedans, poursuit M. Thériault.

La députée fédérale de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, a dit souhaiter que les partis s’entendent au plus vite.

J’espère que le médiateur nommé par le gouvernement du Québec dans le dossier de la grue-portique permettra de dénouer l’impasse autour de l’utilisation de la cale de halage. J’invite les deux groupes concernés à profiter adéquatement des services de ce médiateur et à s’entendre, demande Mme Lebouthillier.

Nous avons besoin de la collaboration de tous les usagers du port pour aller de l’avant et, surtout, pour faire en sorte que le port de Cap-aux-Meules puisse continuer d’être un levier de développement économique pour toute la communauté des Îles-de-la-Madeleine, poursuit l’élue qui est également ministre du Revenu national.

La première rencontre de la médiation est prévue pour la semaine prochaine.

L'Association des pêcheurs propriétaires des Îles ne commentera pas ce dossier qui a été transmis à une firme d'avocats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie des pêches