•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de l'agent Montsion durera plus longtemps que prévu

Daniel Montsion fait son entrée au palais de justice d'Ottawa.
Le policier Daniel Montsion a plaidé non coupable à des accusations d'homicide involontaire, d’agression armée et de voies de fait graves relativement à la mort d'Abdirahman Abdi (archives). Photo: Radio-Canada / Robyn Miller
Laurie Trudel

Le procès du policier d'Ottawa Daniel Montsion sera plus long que les 12 semaines prévues au départ. Le juge Robert Kelly a confirmé lundi que des dates d'audiences ont été réservées jusqu'au 5 juillet, en fonction des disponibilités des avocats.

Le procès devait se terminer le 3 mai.

L’agent Montsion est accusé d’homicide involontaire, d’agression armée et de voie de fait grave en lien avec la mort d’Abdirahman Abdi en juillet 2016.

Des problèmes techniques avec une vidéo de surveillance, qui est au coeur de la preuve de la Couronne, ont causé des délais judiciaires imprévus.

La vidéo pourrait même ne pas être admise en preuve.

Le premier témoin appelé à la barre par la Couronne, l’enquêteur en médecine légale David Robinson de l’Unité des enquêtes spéciales de l’Ontario, témoigne de nouveau ces jours-ci dans le cadre d’un voir-dire entourant précisément l’admissibilité de la vidéo de surveillance.

Son contre-interrogatoire doit se poursuivre mardi.

Ottawa-Gatineau

Procès et poursuites