•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu'à 100 itinérants ont pu passer la nuit au Royal Vic cet hiver

L'ancien Royal Victoria a servi d'unité de débordement tout l'hiver pour accueillir des itinérants qui, autrement, n'auraient eu nulle part où aller.

Photo : Radio-Canada / Kate McKenna

Radio-Canada

La reconversion temporaire de l'ancien hôpital Royal Victoria en refuge pour sans-abri, en janvier dernier, « a démontré le besoin » d'avoir recours, l'hiver venu, à une unité de débordement pour venir en aide aux autres gîtes montréalais, selon le président et chef de la direction de la Mission Old Brewery, Matthew Pearce.

Le projet pilote a pris fin lundi sans que les services d'hébergement d'urgence déchirent leur chemise. Au contraire.

La Mission Bon Accueil, l'Accueil Bonneau, la Maison du Père et la Mission Old Brewery ont travaillé de concert pour ouvrir cette unité de débordement, « mais dès le départ, on a dit qu'il fallait que ce soit quelque chose de temporaire », a expliqué M. Pearce sur les ondes d'ICI RDI. « La solution à l'itinérance, ce n'est pas dans l'offre de lits d'hébergement; c'est dans une offre de logements abordables. »

Les personnes en situation d'itinérance qui séjournaient dans l'ancien hôpital devront donc se trouver un nouvel endroit où loger. Les besoins sont toutefois moins grands pendant la saison estivale, a souligné M. Pearce.

Je crois que les services existants vont pouvoir répondre aux besoins.

Matthew Pearce, président et chef de la direction de la Mission Old Brewery

Quelque 80 lits supplémentaires avaient été installés au troisième étage du pavillon Ross. Mais certaines nuits, plus de 100 personnes ont passé la nuit entre les murs de l'ancien hôpital, a fait savoir M. Pearce.

En tout, 1500 hommes et 150 femmes sont réputés pour avoir séjourné à l'hôpital Royal Victoria cet hiver. Les animaux de compagnie, refusés à bien des endroits, étaient également admis entre les murs de l'établissement.

On ne sait pas encore si le projet d'unité de débordement sera de retour l'hiver prochain. Ni s'il sera aménagé au même endroit. Mais des négociations ont été entamées entre les centres d'hébergement d'urgence, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal, a indiqué M. Pearce.

Ce dernier estime que l'expérience de cet hiver s'est révélée être « un succès », mais une étude plus large sera menée par son organisme. Les résultats devraient être dévoilés cet été.

Québec et Montréal auront déboursé 230 000 $ pour ouvrir le Royal Vic aux itinérants cet hiver. Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, la SPCA de Montréal et la Croix-Rouge participent également au projet.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Pauvreté