•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de coqueluche à l'École l'Odyssée

Une adolescente éternue dans son coude dans une pharmacie.
Un cas de coqueluche est diagnostiqué à l'École l'Odyssée, à Moncton. Photo: iStock
Radio-Canada

Un cas de coqueluche a été diagnostiqué chez un élève de l'École l'Odyssée à Moncton, confirme un communiqué du ministère de la Santé publique du Nouveau-Brunswick.

Un courriel de la part de la directrice de l'école, Lynn Doucet-Vautour, a été envoyé aux parents en matinée lundi comprenant un communiqué de presse du ministère de la Santé publique du Nouveau-Brunswick, ainsi qu'un document explicatif sur la maladie contagieuse.

On demande aux parents de vérifier le carnet de vaccination de leur enfant afin de s’assurer que celui-ci soit à jour dans ses vaccins. En temps normal, les élèves ont reçu leur dernière dose de ce vaccin entre 14 ans et 16 ans. Les adultes peuvent aussi recevoir gratuitement ce vaccin s’ils contactent un bureau des services du ministère de la Santé publique.

Rappelons que la coqueluche, bien que répandue à travers le monde, peut être mortelle pour les bambins et les jeunes enfants.

Pour l’adulte porteur de la maladie, les symptômes peuvent être aussi légers que ceux d’un rhume. Pour les enfants, les symptômes ne cessent de s’aggraver au cours des jours qui suivent les premiers signes. Souvent, les enfants malades de la coqueluche finissent par avoir une respiration bruyante et très longue, qu’on appelle aussi le chant du coq.

La meilleure façon de rester à l'abri de cette maladie, selon le ministère de la Santé publique, est de se faire vacciner.

Nouveau-Brunswick

Maladie