•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi les étudiants ne se mélangent-ils pas plus à l’Université de Saint-Boniface?

Pourquoi les étudiants ne se mélangent pas plus à l’UniversitédeSaint-Boniface?
Radio-Canada

Pas besoin de passer beaucoup de temps dans la salle polyvalente de l'Université de Saint-Boniface pour s'en apercevoir : il y a « le coin » des étudiants africains, celui des Maghrébins, celui des étudiants issus de l'immersion et puis il y a celui des Franco-Manitobains.

Un texte de Patricia Bitu Tshikudi

La population étudiante de l'USB est très diversifiée. Si on y trouve des gens qui proviennent d'un peu partout dans le monde, chacun reste dans son coin.

« C’est comme l’huile et le vinaigre, ça ne se mélange pas », lance en riant Marie Rose Mikulu, une ancienne étudiante de l’USB.

L’intégration des immigrants figure parmi les problèmes qui touchent une communauté franco-manitobaine en transformation.

Comment explique-t-on que les étudiants des différents groupes culturels ne se côtoient pas davantage? Nous en avons discuté avec des anciens et des étudiants actuels de l’USB pour mieux comprendre le phénomène.

Provenance des étudiants inscrits à l’USB en 2019 :

  • Diplômés de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) : 30 %
  • Diplômés d'une école d'immersion : 35 %
  • Étudiants provenant d'autres pays : 20 %
  • Autres (résidents permanents et Canadiens d’autres provinces) : 15 %

Source : Université de Saint-Boniface

Provenance des étudiants internationaux de l'USB en 2015-2016 :

  • Afrique de l'Ouest : 63 %
  • Maghreb : 19 %
  • Autres pays d'Afrique : 12 %
  • Europe : 5 %
  • Autres : 1 %

Source : Université de Saint-Boniface

Manitoba

Nouveaux arrivants